La superproduction phénomène aux six millions d’entrées en Corée du Sud fait son arrivée dans les salles européennes. Inspiré de faits réels, Battleship Island revient sur la situation des prisonniers de guerre coréens pendant l’occupation japonaise lors de la Seconde Guerre mondiale. L’intrigue se déroule sur l’île d’Hashima, transformée en camp de travail géant dont une centaine de prisonniers vont tenter de s’échapper.

A seulement 44 ans, Ryoo Seung-wan s’entoure de stars de la pop et du cinéma coréen pour réaliser son son 10ème long-métrage. S’il aborde un sujet historique assez lourd et met en lumière des événements peu connus des japonais, Battleship Island est surtout un film qui a le sens du spectacle et qui ne s’excuse jamais d’être du cinéma. Démesurée, drôle, parfois caricaturale, l’opulence de la superproduction peut la desservir lors des scènes les plus violentes où l’on reste finalement assez extérieur à la souffrance des personnages, mais elle permet aussi d’aborder des thèmes difficiles sur un ton romanesque et léger. Un vent de fraîcheur face à une industrie hollywoodienne qui n’ose plus rien faire.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Battleship Island (Ryoo Seung-wan, 2018), Hwang Jung-Min, Lee Jung-Hyung, Les Fils de l’Homme (Alfonso Cuarón, 2006), La Grande Evasion (John Sturges, 1963), Ecstasy of Gold (Ennio Morricone, 1996), Mourir pour des idées (Georges Brassens, 1972), Le 15h17 pour Paris (Clint Eastwood, 2018), L’Evadé d’Alcatraz (Don Siegel, 1979), L’inspecteur Harry (Don Siegel, 1971), Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003), Utu (Geoff Murphy, 1984), Fortress 2 : Réincarcération (Geoff Murphy, 1999), Freejack (Geoff Murphy, 1992), Piège à grande vitesse (Geoff Murphy, 1995)

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE STEPHANE MOÏSSAKIS : “L’Evadé d’Alcatraz” de Don Siegel (1979), un film d’évasion joué sur Alcatraz avec Clint Eastwood

LA RECO DE JULIEN DUPUY : L’édition spéciale de “Memories of Murder” par La Rabbia (2017) et “Utu” de Geoff Murphy (1984), un réalisateur néo-zélandais. Le film raconte l’histoire d’une rébellion maorie tout en s’affranchissant parfois complètement de la complexité de la situation pour faire un cinéma un peu étrange et pas seulement social.

CRÉDITS

Enregistré le 1er mars 2018 à l’Antenne (Paris 10eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com