Dans un futur proche confronté à l’enjeu de la surpopulation, des scientifiques ont trouvé une solution : réduire des volontaires à une taille de 12cm pour réduire la consommation des ressources de la planète. Séduits par l’idée, un couple composé de Matt Damon et Kristen Wiig décide de se lancer dans l’aventure et de tenter leur chance en humains version poche. L’idée d’Alexander Payne, pleine de promesses et de potentialités, perd de son intérêt après les 40 premières minutes, lorsque dans un tournant inattendu Matt Damon abandonne l’univers de base et la ville construite pour ces petites personnes pour un voyage au long cours, où l’enjeu de la taille disparaît. “Downsizing” devient malheureusement à ce moment un film d’Alexander Pain, avec sa formule habituelle : suivre des personnes en semi dépression dans un périple réel ou fantasmé. On se perd alors dans les méandres de la misanthropie du réalisateur. Pas assez drôle pour une comédie, pas assez mordant pour une satire, il ne reste pas grand chose à sauver de ces multiples films en un.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Anais Bordages et David Honnorat.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
Downsizing (Alexander Payne, 2017), Sideways (Alexander Payne, 2004), The Descendants (Alexander Payne, 2011), Chérie j’ai rétréci les gosses (Joe Johnston, 1989), L’Arriviste (Election, Alexander Payne, 1999), Nebraska (Alexander Payne, 2013), Monsieur Schmidt (Alexander Payne, 2002), Deep Impact (Mimi Leder, 1997), L’aventure intérieure (Joe Dante, 1987), Gremlins (Joe Dante, 1984), Le Congrès (Ari Folman, 2013).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco