Un jeune homme noir, Chris, est invité chez sa belle-famille avec sa copine blanche. Rapidement, le malaise s’installe, et tout déraille dans un pur cinéma de genre, mais traversé par un propos politique. En résulte un double effet d’angoisse : celle typique des codes du cinéma d’horreur sur lesquelles le film s’appuie, mais aussi l’effroi face au racisme. En mettant en scène un personnage afro-américain, Jordan Peele fait résonner les agressions du quotidien, du contrôle de police aux remarques des beaux-parents. La tension est admirablement bien amenée, le spectateur se retrouve happé jusqu’au dénouement qui flirte avec la comédie et la satire. Loin d’apaiser la violence du propos, le rire amplifie la tension et la terreur. Un premier long métrage remarquablement réalisé, et soutenu par un casting brillant.

Animé par Charline Roux avec David Honnorat, Léa Bodin et Max Besnard

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Key & Peele (Jordan Peele & Keegan-Michael Key, Comedy Central, 2012-2015), Halloween, la nuit des masques (John Carpenter, Compass International Pictures, 1978), Quinze millions de mérites (Black Mirror Episode 2 Saison 1, Charlie Brooker, Netflix, 2011), Le projet Blair Witch (Daniel Myrick & Eduardo Sànchez, Haxan Films, 1999), Chappelle’s Show (Dave Chappelle & Neal Brennan, Comedy Central, 2003-2006), Rosemary’s Baby (Roman Polanski, Paramount Picture, 1968), The Visit (Shyamalan, Blinding Edge Production, 2015), Tarantino, Red State (Kevin Smith, Lionsgate, 2011), Severance (Christopher Smith, Dan Film & Qwerty Film, 2006), Dear White People (Julien Simien, 2014).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco