Grave a adopté une stratégie de distribution peu habituelle. Le décalage entre présentation en festivals et sortie en salles a laissé le temps à la promo de bien monter en sauce pour le servir au public comme un film de genre innovant. On concède un duo gagnant entre la réalisatrice Julia Ducournau et son actrice Garance Marillier, et une mise en scène réussie. Mais certains de nos chroniqueurs sont sortis un peu gavés de la salle, trouvant remâchée et pas très glorieuse cette variation maniérée sur une partition déjà bien souvent jouée.

Animé par Thomas Rozec avec Arnaud Bordas, Léa Bodin et Alexandre Hervaud

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Les Beaux gosses (Riad Sattouf, 2009), American Pie (Paul Weitz, Chris Weitz, 1999), David Cronenberg, Excision (Richard Bates Jr., 2012), Trouble Every Day (Claire Denis, 2001), La Merditude des choses (De Helaasheid der Dingen, Felix Van Groeningen, 2009), Alabama Monroe (The Broken Circle Breakdown, Felix Van Groeningen, 2013), Ruben Impens (Directeur de la photographie), Massacre à la tronçonneuse (The Texas Chain Saw Massacre, Tobe Hooper, 1982), Junior (Julia Ducournau, 2011), Mange (Julia Ducournau, 2012), Martyrs (Pascal Laugier, 2008), Logan (James Mangold, 2017), Jim Williams (compositeur), Kill List (Ben Wheatley, 2012), Touristes (Ben Wheatley, 2012), Down Terrace (Ben Wheatley, 2005), Black Mirror (Charlie Brooker, 2011)

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné

> @nocine-reco