Jacob King quitte Cape Town pour Los Angeles, à la recherche de sa petite soeur disparue. Lorsqu’il découvre son assassinat, il se met en tête de retrouver les coupables et s’attaque seul à une organisation mafieuse tentaculaire. Entre film d’exploitation et d’art et d’essai, Fabrice Du Welz signe un revenge movie particulier, existentialiste, lent et contemplatif, peu violent en termes visuels. En étranger, il porte un regard inédit sur Los Angeles, utilise les différents couches sociales de la ville en montrant l’humanité des bas-fonds et horreur dans les beaux quartiers. Même si le film manque parfois un peu de cohérence, ou souffre de passages un peu trop explicatifs, ce film d’exploitation plus western urbain que polar est d’une radicalité appréciée.

Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi, Yannick Dahan, Stéphane Moïssakis et Julien Dupuy.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Message from the King (Fabrice Du Welz, 2017), Black Panther (Ryan Coogler, 2018), Drive (Nicolas Winding Refn, 2011), Whiplash (Damien Chazelle, 2014), Le point de non retour (John Boorman, 1967), Payback (Brian Helgeland, 1999), Hardcore (Paul Schrader, 1979), Michael Mann, Calvaire (Fabrice Du Welz, 2004, Alleluia (Fabrice Du Welz, 2014), Benoît Debie, Irréversible (Gaspar Noé, 2002), Vinyan (Fabrice Du Welz, 2008), Captain America : Civil War (Joe et Anthony Russo, 2016), 42 (Brian Helgeland, 2012), Steven Seagal, Lee Marvin.

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco