NoCiné

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, t…

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, tous les lundi. Animé en public par Thomas Rozec.

Podcast
En cours de lecture

Xtra - La Planète des Singes : Suprématie

NC XB E70 La planete des singes.mp3

NC XB E70 La planete des singes.mp3

Télécharger Télécharger ( 13 Mo )

Dans ce dernier volet de la trilogie du prequel de la saga culte, César, le singe intelligent à la tête d’une armée tribu tente de sauver la planète, en maître de guerre pacifiste qui lutte contre sa nature profonde et son envie de vengeance. Le film est une réussite, avec une belle galerie de personnages (ce qui est de plus en plus rare pour un blockbuster), même si l’absence de fin apocalyptique déroge un peu à l’ADN de la saga et à ce sentiment de fin des mondes qui plane sur les films. Légère impression de redite : l’univers est intéressant mais n’évolue pas suffisamment depuis le dernier volet, et le mécanique narratif est presque identique. Mais le bond technologique constaté dans la représentation des singes fera date.

Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

La Planète des Singes : Les Origines (Matt Reeves, 2011), La Planète des Singes : L’Affrontement (Matt Reeves, 2014), Logan (James Mangold, 2017), Avatar (James Cameron, 2009), Avatar 2 (James Cameron, 2020)

CRÉDITS

Enregistré le 04 juillet 2017 à l’Antenne Paris (10 rue de la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Baby Driver : Edgar Wright pied au plancher

NoCine E95 Baby Driver.mp3

NoCine E95 Baby Driver.mp3

Télécharger Télécharger ( 58 Mo )

Conducteur un peu particulier, “Baby” (Ansel Elgort) est un “driver” qui officie pendant des braquages organisés par Doc (Kevin Spacey). Entre deux courses poursuites et un casting trois étoiles, on comprend que Baby a une dette envers Doc. Fun par son sujet, mais élaboré, complexe et dense dans sa structure et son rapport au cinéma, à la fois film de music-hall, de braquage, de bagnoles, avec une romance, Baby Driver est le film le plus radical d’Edgar Wright. Il en porte sa patte cinématographique, ces nuances spécifiques sur le ton émotionnel du film, et sur l’emploi de la musique. Puisque Baby écoute en permanence de la musique pour couvrir ses acouphènes, le film prend un parti pris très musical, ce qui renforce l’impression d’expérience physique très forte. L’association du montage et de la musique, le montage elliptique et haché : c’est comme si toute la filmographie de Wright menait à ce film. Tout en montrant qu’il en a encore sous le coude, toujours avec ce sérieux dans la manière d’aborder sa passion, et son envie d’alterner entre la grosse machine hollywoodienne et le cinéma européen.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Arnaud Bordas, Alexandre Hervaud, David Honnorat et Stéphane Moïssakis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Baby Driver (Edgar Wright, 2017), Hot Fuzz (Edgar Wright, 2007), Le dernier pub avant la fin du monde (Edgar Wright, 2013), Shaun of the Dead (Edgar Wright, 2005), Blues Brothers (John Landis, 1980), Mint Royale, Walter Hill, Mad Max : Fury Road (Georges Miller, 2015), Summer of Sam (Spike Lee, 1999), Spiderman (Sam Raimi, 2002), Matrix (Les soeurs Wachowski, 1999), Blood and Ice Cream Trilogy / The Three Flavours Cornetto Trilogy (Edgar Wright & Simon Pegg, 2004 - 2013), Ant-Man (Peyton Reed, 2015), Praying with anger (M. Night Shyamalan, 1992), Scott Pilgrim (Edgar Wright, 2010), Quentin Tarantino, Guillermo Del Toro, A Fistful of Fingers (Edgar Wright, 1994), Quatre mariages et un enterrement (Mike Newell, 1994), Love Actually (Richard Curtis, 2003), Shaolin Soccer (Stephen Chow, 2001), Point Break (Kathryn Bigelow, 1991), Bad Boyz II (Michael Bay, 2003), Scary Movie (Keenen Ivory Waynans, 2000), Scream (Wes Craven, 1996), Voyage au bout de l’enfer (Michael Cimino, 1978), Man on fire (Tony Scott, 2004).

CRÉDITS

Enregistré le 20 juin 2017 à l’Antenne Paris (10 rue de la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS
Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Sense 8 : suite et fin

NoCine E94 Sense 8.mp3

NoCine E94 Sense 8.mp3

Télécharger Télécharger ( 38 Mo )

Fin brutale pour la série des Wachowski, après deux petites saisons sur Netflix (et un épisode de Noël), auxquels s’ajoutera, grâce à la mobilisation des fans, un épisode spécial de 2h pour boucler l’histoire. L’occasion de revenir sur la seconde saison, qui s’est employée à explorer les potentialités du concept complexe posé par la première, et où les “sensates” prennent la pleine mesure de leurs pouvoirs. De nouveaux clusters, l’arrivée dans le cercle d’alliés, de petits ami.e.s, parents ou collègues ouvrent des perspectives incroyables qui ne seront malheureusement pas totalement exploitées dans l’épisode final. Dans cette dynamique de chorale, les histoires des personnages un peu caricaturaux et archétypaux, aux bords des bons sentiments, se croisent pour créer un collectif riche, empathique, émotionnellement puissant. L’ambition formelle est énorme. Il restera une série revendicative, qui offrait une représentation que beaucoup de personnes n’ont pas dans la pop culture, en brisant les frontières géographiques, culturelles, de genre et d’identité.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Anaïs Bordages, Alexandre Hervaud et David Honnorat.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Sense 8 (Lena et Lilly Wachowski, 2015- ), Friends (Martha Kauffman & David Crane, 1994-2004), How I met your mother, Carter Bays & Craig Thomas, 2005-2014).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco

Podcast
En cours de lecture

Spécial - Sam Raimi

NoCine E93 Sam Raimi.mp3

NoCine E93 Sam Raimi.mp3

Télécharger Télécharger ( 82 Mo )

Le retour de Spider-Man sur les écrans (voir notre Xtra : soundcloud.com/nocine/xtra-spiderman-homecoming) est une occasion rêvée pour évoquer avec nostalgie la carrière de Sam Raimi, père d’une trilogie mythique sur l’homme araignée. Au début des années 2000, aux balbutiements du numérique, Sam Raimi incarne le changement de paradigme technologique avec ses idées visuelles extraordinaires, et traduit à la perfection le comic dans son art. Génie de la mise en scène aux cadrages ludiques et inventifs, doué pour la construction psychologique de personnages riches et attachants, Sam Raimi porte un cinéma baroque, généreux, burlesque et un peu hystérique parfois. Il fait partie de cette frange de jeunes réalisateurs passionnés qui ont posé les standards des grands films populaires actuels, d’une génération d’artisans du blockbuster tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Yannick Dahan, Stéphane Moïssakis, Alexandre Hervaud et David Honnorat.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Evil Dead (Sam Raimi, 1981), It’s Murder (Sam Raimi, 1977), Bruce Campbell, Evil Dead II : Dead by Dawn (Sam Raimi, 1987), Evil Dead III : Army of Darkness (Sam Raimi, 1993), Spider-Man (Sam Raimi, 2002), Spider-Man 2 (Sam Raimi, 2004), Spider-Man 3 (Sam Raimi, 2007), Blade (Stephen Norrington, 1998), X-Men (Bryan Singer, 2000), Le Grand saut (Joel et Ethan Coen, 1994), Trilogie Seigneur des Anneaux (Peter Jackson, 2001, 2002, 2003), Rover Avary, Quentin Tarantino, Arizona Junior (Joel et Ethan Coen, 1986), Intuitions (Sam Raimi, 2000), Within the Woods (Sam Raimi, 1978), The Three Stooges, Darkman (Sam Raimi, 1990), Mort sur le grill (Sam Raimi, 1985), Massacre à la tronçonneuse (Tobe Hooper, 1974), Howard Hawks, Batman (Tim Burton, 1989), Mort ou vif (Sam Raimi, 1995), Impitoyable (Clint Eastwood, 1992), Sam Peckinpah, Sergio Leone, Hard Boiled (Geof Darrow et Frank Miller, 1990 - 1992), Un plan simple (Sam Raimi, 1998), Pacific Rim (Guillermo Del Toro, 2013), Blade 2 (Guillermo del Toro, 2002), Jusqu’en enfer (Sam Raimi, 2009), Hulk (Ang Lee, 2003).

CRÉDITS

Enregistré le 04 juillet 2017 à l’Antenne Paris (10 rue de la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Spiderman : Homecoming

NC XB E69 Spiderman Homecoming.mp3

NC XB E69 Spiderman Homecoming.mp3

Télécharger Télécharger ( 14 Mo )

Une nouvelle tentative de Marvel et Sony de relancer la franchise, et Peter Parker revient dans un blockbuster qui fonctionne, mais qui se complait dans sa médiocrité. Pas honteux en terme de facture, à peu près bien écrit, les scènes d’action sont malheureusement illisibles, ce qui est problématique pour un film de ce budget. Autre défaut d’importance, la disparition pure et simple d’Oncle Ben, élément constituant de l’histoire qui emmène Spider-Man vers l’héroïsme et la rédemption. Ce qui laisse un héros aux motivations faibles et légères, et un film en manque d’humanité et de tragédie. Revoyez plutôt les Spider-Man de Sam Raimi, et écoutez notre épisode spécial (soundcloud.com/nocine/special-sam-raimi).

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Spider-Man : Homecoming (Jon Watts, 2017), The Amazing Spider-Man (Marc Webb, 2012), The Amazing Spider-Man 2 (Marc Webb, 2014), Captain America : Civil War (Anthony Russo et Joe Russo, 2016), Wonder Woman (Patty Jenkins, 2017), Spider-Man 3 (Sam Raimi, 2007).

CRÉDITS

Enregistré le 04 juillet 2017 à l’Antenne Paris (10 rue de la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com