NoCiné

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, t…

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, tous les lundi. Animé en public par Thomas Rozec.

Podcast
En cours de lecture

Un raccourci dans le temps, le féminisme passé au filtre Disney

NC #127 - Un raccourci dans le temps .mp3

NC #127 - Un raccourci dans le temps .mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Dans sa dernière création estampillée Disney, Ava DuVernay s’attaque à un des grands fantasmes du cinéma : le voyage à travers le temps et l’espace. Et on aurait pu y croire si le film, qui manque cruellement de subtilité, n’avait pas tourné au pep talk noyé sous une avalanche de bon sentiments.

“Un raccourci dans le temps” est l’adaptation du livre du même nom, une référence absolue de la littérature enfantine aux Etats-Unis. L’histoire est celle d’une fratrie d’adolescents qui partent à la recherche de leur père scientifique disparu et dont l’évaporation semble être en lien avec ses recherches sur l’univers et les mondes parallèles. Avec une jeune fille noire comme protagoniste et un discours général sur l’acceptation de soi pour les jeunes adolescents, l’adaptation du livre semblait prometteuse et pourtant… On gave le spectateur d’un discours féministe prémâché, à coup de “motivational quotes” déjà vues et entendues des centaines de fois. Et le propos martelé prend le dessus sur l’histoire qui passe complètement au second plan. Le film ne se rattrape pas non plus sur sa réalisation : les effets spéciaux restent assez médiocres et les images fatiguantes à regarder. Très simpliste, le film à au moins le mérite de poser des questions sur la représentation des petites filles au cinéma et tente de vaincre, à sa façon, les clichés sexistes.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Perrine Quennesson et Anaïs Bordages.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Un raccourci dans le temps (Ava DuVernay, 2018), A Wrinkle in Time (Madeleine L'Engle, 1962), Storm Reid, Chris Pine, Oprah Winfrey, Mindy et Reese Witherspoon, Wonder Woman (Patty Jenkins, 2017), Black Panther (Ryan Coogler, 2018), SELMA (Ava DuVernay, 2015), Le 13e (Ava DuVernay, 2016), Tomorrowland (Brad Bird, 2015)

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO D'ANAÏS BORDAGES : “Le 13e”, un documentaire sur l’histoire de la violence envers les noirs par Ava Duvernay dont la filmographie ne laissait pas présager qu’elle irait sur le terrain du conte pour enfant.

LA RECO DE PERRINE QUENNESSON : “Tomorrowland” de Brad Bird sorti en 2015 par les studios de Disney. Héroïne féminine férue de science et qui se retrouve embarquée dans un monde qu’elle ne connait pas et qui doit relever une série de défis pour arriver à sauver l’humanité.

CRÉDITS

Enregistré le 15 mars 2018 à l’Antenne (Paris 10eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Pacific Rim Uprising, ou comment passer à côté du mythe

NO CINE 128 - Pacific Rim Uprising.mp3

NO CINE 128 - Pacific Rim Uprising.mp3

Télécharger Télécharger ( 33 Mo )

Cinq ans après un premier épisode signé Guillermo Del Toro, Steven S. DeKnight passe derrière la caméra pour en réaliser la suite et confirme une règle tacite : les numéros 2 sont toujours moins bons que les premiers.
“Pacific Rim, Uprising” raconte l’histoire de Jake Pentecoste, fils du maréchal Pentecoste héros du premier film. Après avoir mal tourné, le jeune homme va devoir renouer avec l’héritage familial pour aider l’humanité face à une nouvelle invasion des kaijus. En plus de la normalisation de l’univers du film, la mythologie propre à Pacific Rim semble disparaître totalement dans cette superproduction assez quelconque. La rouille, les kaijus, les paysages industriels en déliquescence disparaissent au profit des standards esthétiques du film d’action hollywoodien. En tentant de rendre le film plus grand public, Steven S.Knight ne parvient à réaliser qu’un sequel sans personnalité et bourré de personnages stéréotypés et très peu drôles. On en viendrait presque à espérer que le film se plante pour que Guillermo del Toro n’ait plus jamais à subir ça.

Podcast animé par Thomas Rozec avec David Honnorat, Perrine Quennesson et Stéphane Moïssakis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Pacific Rim, Uprising (Steven S. DeKnight, 2018), Guillermo Del Toro, John Boyega, Idris Elba, Rinko Kikuchi, Charlie Day, Burn Gorman, Buffy contre les vampires (Joss Whedon, 1997), Angel (Joss Whedon, 1999), Smallville (Alfred Gough et Miles Millar, 2007), Pacific Rim (Guillermo Del Toro, 2013), Roland Emmerich, Marie-Pierre Casey (https://www.youtube.com/watch?v=fhI1zeDwoI0), Transformers (Michael Bay, 2007), L’arme fatale (Richard Donner, 1987), James Cameron, Over the Top (Menahem Golan, 1987), Real Steel (Shawn Levy, 2011), Space Cowboys (Clint Eastwood, 2000), Firefox, l’arme absolue (Clint Eastwood, 1987), Gilmore Girls (Amy Sherman-Palladino, 2000), Marvelous Mrs. Maisel (Amy Sherman-Palladino, 2018)

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE PERRINE QUENNESSON : “Real Steel “ de Shawn Levy (2011) avec Hugh Jackman.

LA RECO DE STEPHANE MOÏSSAKIS : ‘Firefox, l’arme absolue” de Clint Eastwood (1987), mi-film d’espionnage, mi-film d’action pétaradant.

LA RECO DE DAVID HONNORAT : La nouvelle série de Amy Sherman-Palladino sur Amazon Prime, “Marvelous Mrs. Maisel”

CRÉDITS

Enregistré le 20 mars 2018 à l’Antenne (Paris 10eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Ghostland

Xtra 92 - Ghostland.mp3

Xtra 92 - Ghostland.mp3

Télécharger Télécharger ( 9,3 Mo )

Violent et fascinant, le 4eme long-métrage de Pascal Laugier mérite les multiples prix Gérardmer qu’il a reçu cet hiver. Le film raconte l’histoire de Pauline, interprétée par Mylène Farmer (rien que ça), qui hérite d’une maison et s’y installe avec ses deux filles. Mais des tueurs investissent les lieux et Pauline va devoir les affronter pour sauver sa famille qui n’en sortira pas indemne. Seize ans plus tard, le traumatisme ressurgit quand les trois femmes se réunissent à nouveau dans la maison et que les bizarreries reprennent.

Le film écrit et réécrit ne laisse pas de place au superflu et il faut tenir la cadence durant ces 1h30 de cinéma hyper compact et puissant. Si Laugier avait habitué le public à une violence assez frontale, il change de stratégie dans “Ghostland” où tout est suggéré. Les plans et le son laissent le spectateur deviner la brutalité des images sans qu’il ne la voit vraiment. Une fois de plus ce sont des personnages féminins très forts qui sont au coeur du film et qui, au delà des attaques auxquelles elles font face, portent un discours sur le traumatisme et les façons d’y survivre. Dans la veine de “Grave” ou “Revenge”, la qualité de ce film laisse présager un nouvel élan du cinéma de genre français.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Perrine Quennesson

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Ghostland (Pascal Laugier, 2018), Mylène Farmer, Saint Ange (Pascal Laugier, 2003), Martyrs (Pascal Laugier, 2008), The Secret (Pascal Laugier, 2012), Laurent Boutonnat, Rob Zombie, Massacre à la tronçonneuse (Tobe Hooper, 1982), The Devil’s Reject (Rob Zombie, 2006), Halloween (Rob Zombie, 2007), L’Antre de la Folie (John Carpenter, 1995), Howard Phillips Lovecraft, Stephen King, Xavier Dolan, Prix Gérardmer, Grave (Julia Ducournau, 2016), Revenge (Coralie Fargeat, 2017), La nuit a dévoré le monde (Dominique Rocher, 2018)

CRÉDITS

Enregistré le 15 mars 2018 à l’Antenne (Paris 10eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Camille Regache & Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS
Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Tomb Raider

Xtra 91 - Tomb Raider.mp3

Xtra 91 - Tomb Raider.mp3

Télécharger Télécharger ( 15 Mo )

(ATTENTION SPOILER)

Les aventures de Lara Croft sont portées pour la 3ème fois au cinéma et une fois de plus, le film n’est pas à la hauteur du jeu mythique. Quinze ans après la sortie du dernier épisode en date, c’est l’actrice oscarisée Alicia Vikander qui endosse le rôle de la célèbre archéologue dans un reboot réalisé par le norvégien Roar Uthaug. Inspiré du jeu “Tomb Raider: The Definitive Edition” sorti en 2013, le film raconte comment Lara Croft part à la recherche d’un tombeau mythique japonais pour poursuivre la quête de son père décédé et empêcher, au passage, que le monde ne bascule dans le chaos. Mais le film ne ressemble à rien de plus qu’à une version édulcorée et cheap du jeu. La portion congrue de l’histoire prend le dessus sur l’épique et la violence et tout le parcours progressif de construction du personnage qui faisait le sel du jeu est passé à la trappe. Malgré l’interprétation crédible d’Alicia Vikander dans le rôle d’aventurière en devenir, le film est plutôt décevant et passe à côté des enjeux et de l’histoire du “Tomb Raider” de 2013.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Stéphane Moïssakis

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Tomb Raider (Roar Uthaug, 2018), The Danish Girl (Tom Hooper, 2015), Lara Croft: Tomb Raider (Simon West, 2001), Tomb Raider: Le berceau de la vie (Jan de Bont, 2003), Alicia Vikander, Roar Uthaug, Tomb Raider: The Definitive Edition (Crystal Dynamics, 2013), Walton Goggins, The Shield

CRÉDITS

Enregistré le 15 mars 2018 à l’Antenne (Paris 10eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Camille Regache & Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

NoCiné Club #06 : Les films “ghost-réalisés”, le Razzies, l’adaptation de jeux vidéo au cinéma...

NCC #06 .mp3

Si vous avez raté le direct du NoCiné Club #06, petit retour en podcast sur l’actualité des films, des réalisateurs...

La liste des films réalisés en sous-main par des chefs op, des producteurs ou des comédiens est plus longue qu’on ne le pense : “Les Faucons de la Nuit”, “Poltergeist”, “Dredd”... Tour d’horizon des règles de conduite du cinéma pour expliquer pourquoi il est si compliqué pour les réalisateurs d’admettre que leur film ait pu être “ghost-réalisé”.

On sort de la grosse saison de remise des prix : Oscars, Césars… Mais pour une fois, on a presque pas entendu parler des fatiguants Razzies Awards, et finalement est-ce que ce n’est pas mieux comme ça ? (à 30min)

Avec “Tomb Raider”, les studios prouvent une nouvelle fois qu’il ne renonceront jamais à adapter les franchises d’un succès au cinéma. De Lara Croft à “Resident Evil”, les reprises des jeux vidéo en live-action parviennent à trouver leur public. Mais ce phénomène d’adaptation à répétition peut-il encore perdurer longtemps ? (à 48 min)

Sans oublier les questions des internautes (à 1h10min)

Podcast animé par Thomas Rozec avec Lelo Jimmy Batista, Perrine Quennesson, Yannick Dahan, Stéphane Moïssakis

CRÉDITS
Enregistré le 15 mars 2018 à l’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11e). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.