NoCiné

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, t…

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, tous les lundi. Animé en public par Thomas Rozec.

Podcast
En cours de lecture

Battleship Island, le sens du spectacle

NC 126 The Battleship island SR.mp3

NC 126 The Battleship island SR.mp3

Télécharger Télécharger ( 19 Mo )

La superproduction phénomène aux six millions d’entrées en Corée du Sud fait son arrivée dans les salles européennes. Inspiré de faits réels, Battleship Island revient sur la situation des prisonniers de guerre coréens pendant l’occupation japonaise lors de la Seconde Guerre mondiale. L’intrigue se déroule sur l’île d’Hashima, transformée en camp de travail géant dont une centaine de prisonniers vont tenter de s’échapper.

A seulement 44 ans, Ryoo Seung-wan s’entoure de stars de la pop et du cinéma coréen pour réaliser son son 10ème long-métrage. S’il aborde un sujet historique assez lourd et met en lumière des événements peu connus des japonais, Battleship Island est surtout un film qui a le sens du spectacle et qui ne s’excuse jamais d’être du cinéma. Démesurée, drôle, parfois caricaturale, l’opulence de la superproduction peut la desservir lors des scènes les plus violentes où l’on reste finalement assez extérieur à la souffrance des personnages, mais elle permet aussi d’aborder des thèmes difficiles sur un ton romanesque et léger. Un vent de fraîcheur face à une industrie hollywoodienne qui n’ose plus rien faire.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Battleship Island (Ryoo Seung-wan, 2018), Hwang Jung-Min, Lee Jung-Hyung, Les Fils de l’Homme (Alfonso Cuarón, 2006), La Grande Evasion (John Sturges, 1963), Ecstasy of Gold (Ennio Morricone, 1996), Mourir pour des idées (Georges Brassens, 1972), Le 15h17 pour Paris (Clint Eastwood, 2018), L’Evadé d’Alcatraz (Don Siegel, 1979), L’inspecteur Harry (Don Siegel, 1971), Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003), Utu (Geoff Murphy, 1984), Fortress 2 : Réincarcération (Geoff Murphy, 1999), Freejack (Geoff Murphy, 1992), Piège à grande vitesse (Geoff Murphy, 1995)

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE STEPHANE MOÏSSAKIS : “L’Evadé d’Alcatraz” de Don Siegel (1979), un film d’évasion joué sur Alcatraz avec Clint Eastwood

LA RECO DE JULIEN DUPUY : L’édition spéciale de “Memories of Murder” par La Rabbia (2017) et “Utu” de Geoff Murphy (1984), un réalisateur néo-zélandais. Le film raconte l’histoire d’une rébellion maorie tout en s’affranchissant parfois complètement de la complexité de la situation pour faire un cinéma un peu étrange et pas seulement social.

CRÉDITS

Enregistré le 1er mars 2018 à l’Antenne (Paris 10eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Hostiles

Xtra 89 - Hostile.mp3

Xtra 89 - Hostile.mp3

Télécharger Télécharger ( 5,9 Mo )

Scott Cooper, le protégé de Robert Duvall, signe son premier western après avoir fait l’éloge de ce genre des années durant. Il nous emmène à la toute fin du 19ème siècle sur les traces du capitaine Blocker, chargé d’escorter avec ses hommes un chef cheyenne mourant et dont le voyage s’avère mouvementé. Hostile fait partie de ces films sur l’Ouest américain qui semblent faire acte de contrition vis-à-vis du génocide amérindien. L’extrême conscience du sérieux du sujet et la volonté forcenée de bien faire des acteurs et du réalisateur se ressentent tout au long du film, et créent une ambiance assez pesante et presque empruntée. Très solennel, le film peine à sortir de l’héritage des grands westerns et aurait mérité d’être un peu décalé pour être finalement plus vivant.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Hostiles (Scott Cooper, 2018), Crazy Heart (Scott Cooper, 2009), Stricly Criminal (Scott Cooper, 2015), Rosamund Pike, Wes Studi, Robert Duvall, Doom (Andrzej Bartkowiak, 2005)

CRÉDITS

Enregistré le 1er mars 2018 à l’Antenne (Paris 10eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

[AUTOPROMO] Découvrez "Casseroles", le podcast des histoires de cuisine

BA Casseroles V4.m4a

BA Casseroles V4.m4a

Télécharger Télécharger ( 2,8 Mo )

Zazie Tavitian va cuisiner dans sa famille, chez des amis ou même chez des inconnus une recette qui raconte aussi une histoire et met le tout dans un podcast un jeudi sur deux, accompagné de ses conseils et bonnes adresses.

Et comme on sait que vous aimez les blinis de Russie, les boulettes roumaines, les baklavas, les pizzas fantaisistes et pleins d’autres mets qui se mangent et se racontent, on vous conseille d'aller écouter le premier épisode et de vous abonner sur :
- Apple Podcasts : itunes.apple.com/fr/podcast/casse…d1350126411?mt=2
- Android : www.subscribeonandroid.com/feeds.sound…/sounds.rss
Retrouvez Casseroles sur binge.audio, SoundCloud, YouTube, Facebook et Twitter.

CREDITS
"Casseroles" est une production de Binge Audio, par Zazie Tavitian. Écriture, prise de son, montage : Zazie Tavitian. Direction artistique : Julien Cernobori. Production : Joël Ronez. Chargée de production et d'édition : Camille Regache. Musique originale : Théo Boulenger. Mixage : Quentin Bresson.

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Le Secret Des Marrowbone

Xtra - 88 - Le Secret des Marrowbone.mp3

Xtra - 88 - Le Secret des Marrowbone.mp3

Télécharger Télécharger ( 13 Mo )

Sergio Sanchez, le scénariste du chef d’oeuvre “L’Orphelinat”, signe aujourd’hui son premier long-métrage en tant que réalisateur. Un film espagnol mais qui se déroule en Grande-Bretagne au sein de la famille Marrowbone dont les enfants, par peur d’être placés et séparés, dissimulent la mort de leur mère. Cachés dans la ferme familiale, ce repaire va se révéler de plus en plus hostile.
Très respectueux du genre et des thématiques qu’il aborde, ce film “met du coeur au bon endroit”. Généreux et subtil dans le discours qu’il tient sur ses personnages (psychologie des enfants, rapport au monde, rapport aux parents…), Sergio Sanchez créé aussi la surprise avec un soucis du twist propre au cinéma d’épouvante espagnol. Si des problèmes subsistent dans le déroulement de l’intrigue fantastique et dans la mise en scène, ce film donne tout de même envie de passer outre ces erreurs et reste de qualité supérieure à ce qui se fait aujourd”hui dans le cinéma d’horreur et d’épouvante.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Stéphane Moïssakis, Perrine Quennesson et Julien Dupuy

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

El secreto de Marrowbone (Sergio G. Sánchez, 2018), Juan Antonio Bayona, L’Orphelinat (Juan Antonio Bayona, 2007), The Impossible (Juan Antonio Bayona, 2012), Les Autres (Alejandro Amenábar, 2001), Anya Taylor-Joy, Split (M. Night Shyamalan, 2017), The Witch (Robert Eggers, 2016), Thoroughbreds (Cory Finley, 2018), Housebound (Gerard Johnstone, 2014)

CRÉDITS

Enregistré le 1er mars 2018 à l’Antenne (Paris 10eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Camille Regache & Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS
Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

The Disaster Artist, un dîner de cons hollywoodien

NC #125 The Disaster Artist.mp3

NC #125 The Disaster Artist.mp3

Télécharger Télécharger ( 34 Mo )

Malgré les bons retours de la critique et son succès dans les festivals, le dernier film de James Franco passe à côté de son sujet. “The Disaster Artist” raconte la façon dont le film “The Room”, sorti en 2003 et connu pour être le pire film du monde, a pu voir le jour dans la douleur, porté à bout de bras par son réalisateur Tommy Wiseau. Sous couvert d’hommage, “The Disaster Artist” ressemble plutôt à une énorme moquerie. James Franco, qui interprète par ailleurs l'exécrable Wiseau, semble regarder avec beaucoup de condescendance les acteurs et réalisateurs qui n’ont pas su arriver à son niveau dans l’industrie hollywoodienne. Au lieu d’expliquer la véritable histoire de la création de ce nanar devenu culte, James Franco s’épanche sur une histoire d’amitié hollywoodienne assez quelconque entre le réalisateur et un de ces acteurs et on se demande jusqu’à la fin ce qu’il a voulu raconter.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Lelo Jimmy Batista, David Honnorat, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

The Room (Tommy Wiseau, 2003), The Disaster Artist (James Franco, 2017), The Disaster Artist (Greg Sesteros et Tom Bissell), Dave Franco, Seth Rogen, Ari Graynor, Charlyne Yi, Bob Odenkirk, Sharon Stone, J.J. Abrams, Faulkner, The Sound and Fury (James Franco, 2014), Interior. Leather Bar. (James Franco, 2013), Le Dîner de cons (Francis Veber, 1998), The Rythm of the Night (Corona, 1993), Faith No More (Epic, 1989), Bernard Launois, Jean-Marie Pallardy, Black Cobra (Stelvio Massi, 1987), Vivre pour Survivre (White Fire) (Jean-Marie Pallardy, 1984), Ed Wood (Tim Burton, 1994), Freaks and Geeks (Paul Feig, 1999), Il était une fois James Dean (Mark Rydell, 2001), Life (Anton Corbjin, 2015), John C. Reilly, 15h17 (Clint Eastwood, 2018), Chasseur blanc, coeur noir (Clint Eastwood, 1990), African Queen (John Huston, 1951), Marguerite (Xavier Giannoli, 2015), Moi Tonya (Craig Gillespie, 2017), England is mine (Morrissey, 2017), Les garçons sauvages (Bertrand Mandico, 2017)

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE STÉPHANE MOÏSSAKIS : “Chasseur blanc, coeur noir” de Clint Eastwood (1990), un film sur John Huston lors du tournage d’African Queen et qui était obsédé à l’idée de partir faire la chasse aux éléphants. Un beau film sur l’obsession présenté à Cannes lors de sa sortie.

LA RECO DE DAVID HONNORAT : “Marguerite” de Xavier Giannoli (2015) avec Catherine Frot, l’histoire d’une très riche aristocrate qui se rêve cantatrice.

LA RECO DE PERRINE QUENNESSON : “Moi Tonya” de Craig Gillespie, un film qui porte aussi sur un personnage profondément détestable mais qui profite de cette occasion pour parler d’une certaine Amérique “Redneck” rarement mise en avant.

LA RECO DE LELO JIMMY BATISTA : “England is mine” de Morrissey, le chanteur des Smith et “Les Garçons Sauvages” de Bertrand Mandico.

CRÉDITS

Enregistré le 1er mars 2018 à l’Antenne (Paris 10eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com