Dix ans après le premier opus de The Strangers, Johannes Roberts reprend la franchise et sort un second épisode en toute humilité : Prey at Night. Le trio de tueurs masqués est de retour pour tourmenter une famille d’honnêtes américains venus camper dans un parc de mobil-homes désert. Si les personnages sont assez inintéressants et que le film n'invente pas grand chose, il a toutefois le mérite d’être un bon slasher. Le réalisateur prend très au sérieux ce genre disparu et massacré dans les années 90. Le film joue la carte de la terreur lente plutôt que des mises à mort à répétition, les tueurs sont purement diaboliques, sans bagage psychologique, et Johannes Roberts évite de se lancer, entre deux massacres, dans des métaphores douteuses sur l’Amérique d’aujourd’hui. Un exercice de style perfectible mais très respectueux de ce sous-genre du film d’horreur.

Podcast animé par Thomas Rozec avec David Honnorat et Julien Dupuy

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
The Strangers: Prey at Night (Johannes Roberts, 2018), The Strangers (Bryan Bertino, 2008), Roadkill (Johannes Roberts, 2011), In the deep (Johannes Roberts, 2017), F (Johannes Roberts, 2010) Bailee Madison, Christina Hendricks, Martin Henderson, Emma Bellomy, Scream (Wes Craven, 1996), Urban Legend (Jamie Blanks, 1999), Conjuring (James Wan, 2013), Brian Bertino, John Carpenter, Massacre à la tronçonneuse (Tobe Hooper, 1982), Happy Birthdead (Casey Patrick Tebo, 2016), Family Portrait (Douglas Buck, 2004), Abel Ferrara, The Monster (Bryan Bertino, 2017)

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE JULIEN DUPUY : “The Monster” de Bryan Bertino (2017), une mère et sa fille immobilisées lors d’un road trip et qui se retrouvent coincées dans leur voiture avec une créature qui rôde.

LA RECO DE DAVID HONNORAT : “Family Portrait” de Douglas Buck (2004), un film en trois parties qui explore l’horreur de la famille américaine.

CRÉDITS

Enregistré le 11 avril 2018 à l’Antenne (Paris 11eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com