Un énième blockbuster ? Non : l’histoire de la création du personnage de Wonder Woman dans les années 30. La célèbre héroïne est née de l’imagination du psychologue William Marston, inventeur du polygraphe, qui s’est inspiré de ses deux compagnes : sa femme Elizabeth et Olive Byrne, amante de ce couple fervent défenseur du polyamour. Loin du Captain America au féminin que le personnage est devenu par la suite, Wonder Woman portait alors un récit initiatique pour les jeunes lectrices, les invitant à prendre conscience de leurs pouvoirs au sein d’une société patriarcale. C’est avec cette fibre féministe que “My Wonder Women” veut renouer. Le projet très partisan envers les Marston, porté depuis longtemps par sa réalisatrice Angela Robinson, manque parfois d’un débat autour de la personnalité des créateurs qui l’aurait enrichi. Il reste malgré tout un bon film, pour tous les fans de culture pop.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

My Wonder Women (Angela Robinson, 2018), The L Word (Ilene Chaiken, Showtime, 2004 - 2009), True Blood (Alan Ball, HBO, 2008 - 2014), Luke Evans, Rebecca hall, Bella Heathcote, D.E.B.S (Angela Robinson, 2005), Wonder Woman (Patty Jenkins, 2017).

CRÉDITS

Enregistré le 11 avril 2018 à l’Antenne (Paris 11eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com