Vingt ans séparent l’original de 1995 avec Robin Williams de cette suite inutile avec Dwayne “The Rock” Johnson. Le coeur de Jumanji, la jungle hostile, est toujours là. Mais le plateau s’est transformé en cartouche de jeux vidéos années 90’s, dans laquelle les quatre joueurs se retrouvent propulsés sous forme d’avatar. Le film est décevant, car il ne tient pas ses promesses. A partir d’une idée d’actualisation intéressante, Jake Kasan n’exploite pas assez les potentialités offertes par l’environnement du jeu vidéo. Les stars - Dwayne Johnson, Jack Black, Kevin Hart, Karen Gillan - qui incarnent les lycéens ne profitent pas de cette situation pour se jouer d’eux-mêmes, et les effets spéciaux, extrêmement novateurs à l’époque, ne sont plus au centre du film. A l’arrivée : un produit safe qui ne sort pas des sentiers battus, et qui ne devrait pas émouvoir les nostalgiques de l’original.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Jumanji (Joe Johnston, 1995), Dwayne Johnson (The Rock), Jack Black, Kevin Hart, Karen Gillan, Jake Kasdan, Lawrence Kasdan, Bad teacher (Jake Kasan, 2011), Sex Tape (Jake Kasdan, 2014), Walk Hard - The Dewey Cox Story (Jake Kasdan, 2007), Jumanji (Chris Van Allsburg, 1981), Rampage (Brad Peyton, 2018), Sega Saturn, Nintendo 64, Breakfast Club (John Hughes, 1985), Lara Croft, Jurassic Park (Steven Spielberg, 1993), Scott Pilgrim (Edgar Wright, 2010), Fast and Furious, Pain & Gain (Michael Bay, 2013), Baywatch (Seth Gordon, 2017), Dreamcatcher (Lawrence Kasdan, 2003), Les gardiens de la galaxie 2 (James Gunn, 2017), Doctor Who, Tenacious D in: The Pick of Destiny (Liam Lynch, 2006), Le Roi Scorpion (Chuck Russell, 2002).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco