NoFun se glisse dans la peau de NoCiné le temps d'une émission pour déclarer son amour pour De Palma.

Dix ans après Scarface sort L’impasse. Vivement critiqué à sa sortie, le film tranche avec le style De Palma à la réalisation flamboyante quasiment baroque, et avec la représentation habituelle des gangsters de mafia en costard. Carlito Brigante n’est pas comme les autres. Héros tragique condamné dès la première scène sur son lit de mort, on suit cet homme brisé courir à sa perte, malgré son refus d’endosser à nouveau sa vie de brigand à sa sortie de prison. Autant un thriller qu’une romance, un drame qu’un film de gangster, L’impasse est aujourd’hui réhabilité malgré le bide de 1993.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Aurélien Chapuis et Yérim Sar.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Scarface (Brian De Palma, 1983), L’impasse (Brian De Palma, 1993), Les Incorruptibles (Brian De Palma, 1987), Kevin Costner, L’impasse : De la rue au pouvoir (“Carlito’s Way : Rise to Power, Michael Bregman, 2005), Puff Daddy, Benny Blanco, Luis Guzman, Le bûcher des vanités (Brian De Palma, 1990), Outrages (“Casualties of War”, Brian De Palma, 1989), Michael J. Fox, Sean Penn, Bad Lieutenant (Abel Ferrara, 1992), The King of New-York (Abel Ferrara, 1990), Christopher Walken, Le Prince de New-York (Sidney Lumet, 1981), Eddie Murphy, Un prince à New-York (John Landis, 1988), Rohff, Penelope Ann Miller, Tarantino, Le cuirassé Potemkine (Sergueï Eisenstein, 1925), Andy Garcia, Shining (Stanley Kubrick, 1980), Billy Wilder, Viggo Mortensen, De Niro, Dustin Hoffman, Marlon Brando, Franck Dubosc, Christian Bale, Tom Hardy, Larry David, Grand Theft Auto : Vice City (Rockstar Games, 2002), Mission : impossible (Brian De Palma, 1996), Obsession (Brian De Palma, 1976), Blow out (Brian De Palma, 1981), Pulsions (“Dressed to Kill”, Brian De Palma, 1980), Psychose (Alfred Hitchcock, 1960), Les oiseaux (Alfred Hitchcock, 1963), Sueurs froides (“Vertigo”, Alfred Hitchcock, 1958), Phantom of the paradise (Brian De Palma, 1974), Body Double (Brian De Palma, 1984), Carrie au bal du diable (Brian De Palma, 1976), Misery (Rob Reiner, 1990), Kathy Bates, James Caan, Sissy Spacek, Gomorra (Stefano Sollima, 2014 - ), Stranger Things (Matt & Ross Duffer, 2016 - ), Femme Fatale (Brian De Palma, 2002), Antonio Banderas, Snake Eyes (Brian De Palma, 1998), Nicolas Cage, Carla Gugino.

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE NEMO : le triptyque parfait du Hitchcock modernisé par De Palma : “Obsession”, “Blow Out” et “Dressed to kill”.

LA RECO DE YERIM : “Sucez moi” d’Alkpote qui reprend en sample “That’s the way (I like it)” de Kc and the sunshine band, le son qui passe dans le club dans le film “L’impasse”. Et “Outrages”, quasiment oublié pour la bonne perf de Sean Penn. Et “Carrie”.

CRÉDITS

Enregistré le 06 décembre 2017 au Théâtre de L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio