Le sort d’un sous-marin nucléaire français, posté au large de la Syrie, dépend de l’Oreille d’Or. Cet officier à l’ouïe fine, joué par François Civil, butte sur un son inconnu. Son erreur met l’équipage en danger de mort alors qu’une frégate iranienne poursuit le submersible tricolore.


Un spécialiste de géopolitique se trouve derrière la caméra : Antonin Baudry, auteur de la très applaudie bande dessinée « Quai d’Orsay ». Avec « Le Chant du loup », il fait ses premiers pas en tant que réalisateur. Des débuts pour ainsi dire ratés. Malgré un casting prometteur – Omar Sy, Reda Kateb, Mathieu Kassovitz – et une production ambitieuse, ce film reste étriqué jusqu’à la fin. La fiction française peine toujours autant à naviguer.

Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson.


RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒUR


LA RECO DE PERRINE : un film qui ne se relève pas de sa première partie « A Star Is Born » de Bradley Cooper


LA RECO DE JULIEN : le magistral « Below » de David Twohy


LA RECO DE STÉPHANE : un autre film de sous-marin impressionnant « Das Boot » de Wolfgang Petersen. Et bien sûr, Ad-onc-ana.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Burn Out (Yann Gozlan, 2017), USS Alabama (Tony Scott, 1995), Roland Emmerich, Kursk (Thomas Vinterberg, 2018)


CRÉDITS

NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 18 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy