Vincent Cassel joue Eugène-François Vidocq, légendaire bagnard dont les aventures ont inspiré, entre autres, Balzac et Hugo. Dans les ruelles sombres de la capitale, cet évadé devenu policier se met à chasser la pègre pour obtenir sa grâce auprès de Napoléon. Cette grosse production de fin d’année se révèle être un mélange bien dosé de divertissement et d’histoire, fait rare dans le cinéma français. Jean-François Richer, réalisateur du dyptique Mesrine, signe un film honnête et bien plus digeste que la version sortie en 2001 avec Gérard Depardieu.


Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Vidocq (Pitof, 2011), Etat des lieux (Jean-François Richet, 1995), De l’amour (Jean-François Richet, 2001), L’ennemi public n°1 (Jean-François Richet, 2001), L’instinct de mort (Jean-François Richet, 2001)


CRÉDITS

Enregistré le 18 décembre 2018 à l’Antenne (Paris 11eme). Réalisation : Jules Jellaoui. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Direction de production : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). Production : Binge Audio.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy