Sang-Ho Yeon signe une nouvelle production disponible sur Netflix, l’occasion de revenir sur le travail du réalisateur découvert grâce à l’animation. Dans “Psychokinesis”, un homme se découvre capable de télékinésie et va utiliser ses pouvoirs pour aider sa fille à lutter contre la mafia locale assujettie aux intérêts d’entrepreneurs immobiliers. Sang-Ho Yeon garde, même dans un film de superhéros, un ancrage fort dans la réalité et met un point d’honneur à ausculter les couches les plus défavorisées de la population coréenne. S’il a récemment migré vers le cinéma live, ses long-métrages gardent les spécificités du cinéma d’animation et ses personnages sont de parfaits anti-héros cartoonesques. Une bonne introduction à l’oeuvre de Sang-Ho Yeon qui nous traîne dans les bas-fonds de la société pour mieux en faire ressurgir l’humanité.


Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION


Psychokinesis (Sang-Ho Yeon, 2018), Dernier train pour Busan (Sang-Ho Yeon, 2016), Joon-Ho Bong, The Fake (Sang-Ho Yeon, 2013), Seoul Station (Sang-Ho Yeon, 2016), The King of Pigs (Sang-Ho Yeon, 2012), The Hell (Sang-Ho Yeon, 2003), Love is a protein (Sang-Ho Yeon, 2008)


CRÉDITS


Enregistré le 04 juin 2018 à l’Antenne (Paris 11eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy