Sans lui, Star Wars n’existerait sans doute pas. À l’occasion de la sortie de cinq de ses films phares dans un coffret, retour sur la carrière d’une légende du septième art. Adulé par Steven Spielberg, Tim Burton ou James Cameron, Ray Harryhausen est considéré comme le maître des effets spéciaux.


Dès «  Le Septième Voyage de Sinbad  » – qui restera l’un de ses plus grands chefs-d’oeuvre, ce marionnettiste du grand écran a su animer des créatures comme personne. Quand il ne faisait pas danser des squelettes, il personnifiait un gorille ou un brontosaure ou animait un octopus géant sur le célèbre pont rouge de San Francisco. Tout au long de sa carrière Ray Harryhausen a conservé un côté geek, jusqu’à préférer la compagnie de ses personnages en mousse de latex plutôt que celles de personnes en chair et en os.


Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Le septième voyage de Sinbad (Nathan Juran, 1958), Kerwin Mathews, Torin Thatcher, Gustave Doré, Jason et les Argonautes (Don Chaffey, 1963), Un million d’années avant J.C. (Don Chaffey, 1966), Le Choc des titans (Desmond Davis, 1981), Le Voyage Fantastique de Sinbad (Gordon Hessler, 1973), Sinbad et l’Œil du Tigre (Sam Wanamaker, 1977), Caroline Munro


CRÉDITS

NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 27 mars 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy