JCVD chantant de la pop chinoise dans sa voiture, traînant un pousse-pousse en survêtement, se faisant fouetter les fesses par une anguille… Pour le plaisir, Tsui Hark va tout tenter dans « Piège à Hong Kong » à partir d’un script de Steven de Souza déjà peu crédible, et va s’évertuer à humilier ceux qui l’ont rabaissé auparavant dans sa carrière. Le film ouvre la période chinoise du réalisateur, à la fois représentant du capitalisme et légataire d’un imaginaire du peuple hongkongais. 


Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

The Blade (Tsui Hark, 1996), Miss Daisy et son chauffeur (Bruce Beresford, 1990), Martin Scorsese, Ringo Lam, Yuen Woo-ping, Steven de Souza, 48 heures (Walter Hill, 1982), Piège de Cristal (John McTiernan, 1988), Street Fighter L’ultime combat (Steven de Souza, 1994), Jean-Claude Van Damme,The Lovers (Tsui Hark, 1994), L’Enfer des armes (Tsui Hark, 1980), Il était un fois en Chine (Tsui Hark, 1991), Mad Mission 3 (Tsui Hark, 1983), Double Dragon (Tsui Hark, 1992), Time and Tide (Tsui Hark, 2000), Double team (Tsui Hark, 1997), Détective Dee.


CRÉDITS

NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 8 mars 2019 au Club de l’Etoile (Paris, 17e). Réalisation : Jules Krot. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy