NoCiné

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, t…

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, tous les lundi. Animé en public par Thomas Rozec.

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Brisby et le secret de NIMH

media.mp3

Souris des champs, veuve et mère de quatre enfants, Madame Brisby se rend à la cité des rats pour sauver son logis menacé de destruction. Dans un décor magique qui vire parfois au terrifiant, ses aventures ont un sujet bien plus grave que le destin de quelques rongeurs. Et pour cause, les pérégrinations de Madame Brisby évoquent les expérimentations sur les corps humains menées par la CIA à la fin des années 1960.


À l’origine de ce film d’animation aujourd’hui érigé au rang des oeuvres cultes : Don Bluth. Tout juste devenu chef de file de l’animation, il était l’un des rares, en 1982, à proposer une alternative sérieuse à Disney.


Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

La Belle au bois dormant (Clyde Geronimi, 1959), Wolfgang Reitherman, Les Aventures de Bernard et Bianca (Wolfgang Reitherman, John Lounsbery, Art Stevens, 1977), Robin des Bois (Wolfgang Reitherman, 1973), Rox et Rouky (Richard Rich, Ted Berman, Art Stevens, 1981), Tim Burton, Banjo, le chat malicieux (Don Bluth, 1979), Madame Frisby et les Rats de NIMH (Robert C. O’Brien, éd. inconnu, 1970), Le Petit Dinosaure et la Vallée des merveilles (Don Bluth, 1989), Fievel et le Nouveau Monde (Don Bluth, 1986), Stranger Things (Matt Duffer, Ross Duffer, 2016 — )


CRÉDITS

NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 22 juin 2019 au Club de l’Etoile (Paris, 17e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Le Daim, matière noble

media.mp3

Il hante les rêves de Georges, quadragénaire qui finit par tout plaquer pour s’offrir l’objet de ses désirs : un blouson 100% daim à franges. Son obsession va virer au carnage sanglant, ajoutant au film une dimension serial killer qui complète le volet fétichisme incongru. On pourrait penser que Quentin Dupieux, a force d’enchaîner les films « high concept », serait sur le point de s’épuiser. Mais non. Des enjeux marqués et clairs permettent de comprendre la démarche des personnages incarnés par le beau tandem Jean Dujardin - Adèle Haenel. L’aspect « méta » cher à Dupieux arrive sur la fin, dans un film court qui s’arrête au bon moment. Comme toujours, il y a un ventre mou, quelques moments où l’on se demande si tout n’est pas qu’une vaste supercherie, mais tout cela fonctionne très bien. « Le Daim » est un petit film agréable et très premier degré, mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable.


Animé par Thomas Rozec avec Daniel Andreyev et David Honnorat. 


RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURS

LA RECO DE DANIEL : pour un Jean Dujardin en héros comique, OSS 117 des temps Napoléoniens, « Le retour du héros » de Laurent Tirard (2018), et pour le fétichisme d’un objet pour le moins aussi improbable d’un blouson de daim, « Master of the Flying Guillotine » de Jimmy Wang Yu (1976).   

LA RECO DE DAVID : les vidéos réalisées par Benoît Forgeard, et diffusées sur le YouTube de Blow Up (émission d’Arte), sur les obsessions des réalisateurs : le cheveu chez Tavernier, la laine chez Besson…


RÉFÉRENCES CITEES DANS L’ÉMISSION

OSS 117 (Michel Hazanavicius, 2006), Steak (Quentin Dupieux, 2007), Rubber (Quentin Dupieux, 2010), Réalité (Quentin Dupieux, 2014), Au poste ! (Quentin Dupieux, 2018), Agent double zéro (Rick Friedberg, 1996), John Wick (David Leitch et Chad Stahelski, 2014), Le retour du héros (Laurent Tirard, 2018), Master of the Flying Guillotine (Jimmy Wang Yu, 1976), Yves (Benoît Forgeard, 2019), Gaz de France (Benoît Forgeard, 2016). 


CRÉDITS 

NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 11 juin 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Jules Krot. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Heathers

media.mp3

Dans un coin reculé de l’Ohio, les trois filles les plus populaires du lycée de Westerburg gouvernent sans pitié sur les autres élèves. Elles décident d’accepter dans leur clan Veronica, qui, avec l’aide d’un autre élève, J.D., s’apprêtent à faire les quatre cents coups.


Ce teen-movie très trash est l’un des premiers d’une nouvelle vague de films hard-core, à contre pied avec les histoires à l’eau de rose auxquelles les publics adolescents ont été habitués. Ce scénario, signé Daniel Waters, était adressé à Stanley Kubrick. C’est finalement Michael Lehmann, à la carrière méprisée, qui réalisera «  Heathers  », devenu culte bien après sa sortie.


Animé par Thomas Rozec avec Karim Debbache et Stéphane Moïssakis.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Screen (David Wilde, 2013), Carrie (Brian De Palma, 1976), Breakfast Club (John Hughes, 1985), Orange mécanique (Stanley Kubrick, 1971), Airheads (Michael Lehmann, 1994), Sex and Death 101 (Daniel Waters, 2007)


CRÉDITS

NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 8 mai 2019 au Forum des Images (Paris, 1e). Réalisation : Thomas Plé. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Chernobyl, au cœur du réacteur

media.mp3

Cette mini-série montre que le petit écran peut, aussi bien que le grand, produire des œuvres tirées au cordeau. Inspiré du travail de Svetlana Aleksievitch, journaliste biélorusse et lauréate du prix Nobel de littérature, « Chernobyl » relate la multiplicité des points de vue autour de la catastrophe nucléaire survenue en avril 1986. Aussi bien ceux du personnel de la centrale, que ceux des équipes de secours et de nettoyage, que ceux de l’appareil politique soviétique qui veut à tout pris taire cet accident.


Craig Mazin, à l’origine de la série, évite le principal écueil de plonger dans un pathos étouffant. La souffrance, traitée hors cadre, est abordée avec élégance et sobriété. L’exceptionnel casting, la mise en scène précise, l’intense dramaturgie sans cesse renouvelée, tout comme la musique aussi puissante qu’angoissante expliquent ce succès unanime et donnent l’envie d’en savoir plus.


Animé par Thomas Rozec avec Daniel Andreyev, Julie Le Baron et David Honnorat.


RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒUR

LA RECO DE JULIE : « À la poursuite d’Octobre rouge », réalisé par John McTiernan en 1990 (même si les accents sont à couper à la serpette)

LA RECO DE DANIEL : « Shin Godzilla », par les brillants Hideaki Anno et Shinji Higuchi, qui savent décrire comme personne l’inaptitude des acteur·rice·s politiques à se mettre d’accord #adminporn

LA RECO DE DAVID : pour prolonger l’expérience, « Stalker » d’Andreï Tarkovski


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

La Supplication (Svetlana Aleksievitch, éd. Ostozhye ,1997), Kursk (Thomas Vinterberg, 2018), Tchernobyl : mise en examen du professeur Pellerin (France 2, Ina, 2006)


CRÉDITS

NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 11 juin 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Jules Krot. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Piranhas, il était une fois à Napoli

media.mp3

Fascinée par l’argent et la richesse, une bande d’adolescents de Naples veut embrasser la carrière criminelle de ses idoles, les parrains de la Camorra. Pourtant morts, emprisonnés ou repentis, ces mafiosos sont loin de leurs heures de gloire, et c’est une organisation criminelle dévitalisée que Claudio Giovannessi dépeint. Sans fascination aucune pour ces parrains, bien loin de « Scarface », « Piranhas » dénonce le système sans le glorifier, et sans jugement moral envers ses personnages. Le choix d’un tournage chronologique révèle l’évolution du très jeune cast et sa progression. L’histoire souffre un peu d’une fin précipitée, seul bémol, d’un très beau récit de la fatalité. 


Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy et Perrine Quennesson. 


RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURS

LA RECO DE JULIEN : le making-of de « Dogman » de Matteo Garrone (2018) sur le DVD sorti chez Le Pacte, et le Mediabook sur « Rage » de Cronenberg sorti par « The ecstasy of films ».

LA RECO DE PERRINE : « Le traitre » de Marco Bellocio sur la mafia sicilienne, et sur la mafia chinoise « Les éternels » de Jia Zhangke (2019). 


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Piranhas (Claudio Giovannessi, 2019), Piranhas (Roberto Saviano, 2018), Gomorra (Roberto Saviano, 2006), Francesco di Napoli, Viviana Aprea, Alfredo Turitto, Carmine Pizzo, Scarface (De Palma, 1983), Dogman (Matteo Garrone, 2018), Crash (David Cronenberg, 1996).

CRÉDITS

NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 4 juin 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Thomas Plé. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy