NoCiné

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, t…

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, tous les lundi. Animé en public par Thomas Rozec.

Podcast
En cours de lecture

Cannes - Notre palmarès, My Love

media.mp3

Mis à part la disparition mystérieuse d’un magnum géant mesurant pas loin de deux mètres de hauteur, et l’oubli des bijoux de Rita Ora, que retient-on de ce 72ème Festival de Cannes ? 


On vous a préparé une sélection de questions pour revisiter cette édition et les films en sélection. Les critiques se prêtent au jeu du questionnaire : le plus beau plan du festival, l’acteur.trice révélation de cette édition, la plus grande émotion, le plus grand fou rire, la palme du coeur, les pronostics, la meilleure surprise, la plus grande déception. Ou encore, quand ont-il (failli) quitté la salle ?


Animé par David Honnorat, Anaïs Bordages, Hugo Alexandre, Arnaud Bordas et Perrine Quennesson.


Retrouvez la programmation du festival Cannes à Paris.


CRÉDITS 

NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 24 mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Alisonne Sinard. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Cannes - Tarantino et Bong Joon-Ho, esthétiques de la violence

media.mp3

Le film était plus qu’attendu sur la croisette ! Avec Once upon a time… in Hollywood, Tarantino nous ramène en 1969 en racontant l’histoire d’un acteur hollywoodien sur le déclin et de sa doublure de cascade. C’est la fin du summer of love, et sur fond d’assassinat, la fin d’une époque. Et même si l’on se laisse emporter par le film, il y a de la déception dans l’air et des retours mitigés malgré un casting séduisant avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt. Avec une réflexion sur la violence différente que dans ses films précédents, Tarantino signe un film plus personnel et mélancolique qu’à son accoutumée. Premier film après l’affaire Weinstein, nouvelle page cinématographique ? 


En compétition également, le très attendu Bong Joon-Ho qui signe Parasite, un film très maîtrisé sur la violence sociale. C’est l’histoire d’une famille sans-le-sou qui va progressivement s’infiltrer dans une éminente famille coréenne. Ruptures de ton, scènes tantôt hilarantes tantôt désespérées, Bong Joon-Ho livre une pluralité de points de vue et s’interroge sur ce qui transite d’une sphère à l’autre. En toile de fond cette question : quand l’injustice sociale est à l’oeuvre, comment s’en sort-on sans violence ? 


Animé par David Honnorat, avec Anaïs Bordages, Arnaud Bordas et Perrine Quennesson.


Retrouvez la programmation du festival Cannes à Paris.


CRÉDITS 

NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré en mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Alisonne Sinard. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Cannes - Portrait de la Croisette en feu

media.mp3

Et tu tapes, tapes, tapes pour ce film qui te plaît. Sur la Croisette, les paumes des mains sont vite endolories. Plus de dix minutes d’applaudissements pour le lent mais beau « Portrait de la jeune fille en feu » de Céline Sciamma, pluie et hurlements pour le concert d’IAM sur la plage du Majestic, « Siffleurs » et tremblements grâce à Corneliu Porumboiu, qui rend la Roumanie sexy.


Clap. Les yeux ébahis par « Le Lac aux oies sauvages », les festivalier·ère·s ont aussi acclamé le reconnu Diao Yi’nan. Clap clap. Standing ovation pour sa mise en scène mêlant fellation, faisceaux de lumière et meurtre au parapluie. Clap clap clap. L’exceptionnelle performance d’August Diehl dans « Une vie cachée » de Terrence Malick. Et tu tapes, tapes, tapes…sauf peut-être pour « Lux Æterna », le moyen-métrage de Gaspar Noé.


Animé par David Honnorat avec Daniel Andreyev et Perrine Quennesson.


Retrouvez la programmation du festival Cannes à Paris.


CRÉDITS

NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 19 mai 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Cannes - Douleur de Loach, gloire d'Almodóvar

media.mp3

L’accent du nord de l’Angleterre et l’oeil de Ken Loach ne déçoivent toujours pas. « Sorry we missed you » suit une famille de Newcastle, dont le patriarche se lance dans le business de la livraison de colis. Sans franchir la barrière du misérabilisme, Ken Loach dresse une fois le plus le portrait d’une société néolibéraliste ubérisée, à la frontière de l’esclavage moderne, et la résistance de ceux qui luttent pour maintenir du lien social au travail, en famille. Le monde va toujours aussi mal, mais cette fois-ci il semblerait que le réalisateur, qui s’est battu toute sa vie pour des causes sociales, ait perdu un peu de son espoir. 


Almodóvar court après sa palme et espère bien la décrocher avec « Douleur et gloire », autoportrait d’un cinéaste qui se retourne vers son passé. Une tranche de vie où se retrouvent des bribes de « Volver », « Tout sur ma mère », « La mala educacion ». Presque un testament ? 


Quelques pépites repérées au passage : le documentaire « Etre vivant et le savoir » d’Alain Cavalier, celui de Patricio Guzman, « La cordillère des songes » , la comédie « The Climb » de Michael Angelo Covino, « Une grande fille » de Kantemir Balagov et le film d’animation pour adultes « J’ai perdu mon corps » de Jérémy Clapin. 


Animé par David Honnorat avec Hugo Alexandre et Perrine Quennesson.


Retrouvez la programmation du festival « Cannes à Paris » : https://bit.ly/2WclVcr


CRÉDITS 

NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 18 mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Cannes - Les Misérables, la Haine 2019 ?

media.mp3

Enorme claque sur la Croisette avec le premier film de Ladj Ly qui trace avec finesse les contours de la violence policière au contact d’une unité de la BAC dans une cité de Montfermeil. « Les Misérables », malgré sa filiation évidente avec « La Haine », est un film hyper contemporain et ancré dans l’époque actuelle, qui montre l’opposition entre deux France, deux générations. La finesse de l’écriture et la qualité de l’interprétation participent à la force de ce film coup de poing. 


Dans un autre style, petite déception du côté du cinéma de genre. « The dead don’t die » de Jim Jarmusch, présenté en ouverture, est sauvé par son casting mais n’apporte rien de nouveau au film de zombie, et n’est même pas assez gore pour le justifier. « Bacurau » de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles, provoque également un ennui poli. Quant au « Daim » de Dupieux, c’est un « petit film parfait » au timing comique irréprochable. 


Animé par David Honnorat avec Anais Bordages et Perrine Quennesson. 


Retrouvez la programmation du festival « Cannes à Paris » : https://bit.ly/2WclVcr


CRÉDITS 

NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 16 mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy