NoCiné

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, t…

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, tous les lundi. Animé en public par Thomas Rozec.

Podcast
En cours de lecture

The Disaster Artist, un dîner de cons hollywoodien

NC #125 The Disaster Artist.mp3

NC #125 The Disaster Artist.mp3

Télécharger Télécharger ( 34 Mo )

Malgré les bons retours de la critique et son succès dans les festivals, le dernier film de James Franco passe à côté de son sujet. “The Disaster Artist” raconte la façon dont le film “The Room”, sorti en 2003 et connu pour être le pire film du monde, a pu voir le jour dans la douleur, porté à bout de bras par son réalisateur Tommy Wiseau. Sous couvert d’hommage, “The Disaster Artist” ressemble plutôt à une énorme moquerie. James Franco, qui interprète par ailleurs l'exécrable Wiseau, semble regarder avec beaucoup de condescendance les acteurs et réalisateurs qui n’ont pas su arriver à son niveau dans l’industrie hollywoodienne. Au lieu d’expliquer la véritable histoire de la création de ce nanar devenu culte, James Franco s’épanche sur une histoire d’amitié hollywoodienne assez quelconque entre le réalisateur et un de ces acteurs et on se demande jusqu’à la fin ce qu’il a voulu raconter.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Lelo Jimmy Batista, David Honnorat, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

The Room (Tommy Wiseau, 2003), The Disaster Artist (James Franco, 2017), The Disaster Artist (Greg Sesteros et Tom Bissell), Dave Franco, Seth Rogen, Ari Graynor, Charlyne Yi, Bob Odenkirk, Sharon Stone, J.J. Abrams, Faulkner, The Sound and Fury (James Franco, 2014), Interior. Leather Bar. (James Franco, 2013), Le Dîner de cons (Francis Veber, 1998), The Rythm of the Night (Corona, 1993), Faith No More (Epic, 1989), Bernard Launois, Jean-Marie Pallardy, Black Cobra (Stelvio Massi, 1987), Vivre pour Survivre (White Fire) (Jean-Marie Pallardy, 1984), Ed Wood (Tim Burton, 1994), Freaks and Geeks (Paul Feig, 1999), Il était une fois James Dean (Mark Rydell, 2001), Life (Anton Corbjin, 2015), John C. Reilly, 15h17 (Clint Eastwood, 2018), Chasseur blanc, coeur noir (Clint Eastwood, 1990), African Queen (John Huston, 1951), Marguerite (Xavier Giannoli, 2015), Moi Tonya (Craig Gillespie, 2017), England is mine (Morrissey, 2017), Les garçons sauvages (Bertrand Mandico, 2017)

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE STÉPHANE MOÏSSAKIS : “Chasseur blanc, coeur noir” de Clint Eastwood (1990), un film sur John Huston lors du tournage d’African Queen et qui était obsédé à l’idée de partir faire la chasse aux éléphants. Un beau film sur l’obsession présenté à Cannes lors de sa sortie.

LA RECO DE DAVID HONNORAT : “Marguerite” de Xavier Giannoli (2015) avec Catherine Frot, l’histoire d’une très riche aristocrate qui se rêve cantatrice.

LA RECO DE PERRINE QUENNESSON : “Moi Tonya” de Craig Gillespie, un film qui porte aussi sur un personnage profondément détestable mais qui profite de cette occasion pour parler d’une certaine Amérique “Redneck” rarement mise en avant.

LA RECO DE LELO JIMMY BATISTA : “England is mine” de Morrissey, le chanteur des Smith et “Les Garçons Sauvages” de Bertrand Mandico.

CRÉDITS

Enregistré le 1er mars 2018 à l’Antenne (Paris 10eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

NoCiné Club #05 : Le politiquement correct, Trump et l'adaptation en live des dessins animés

NC Club 05.mp3

Replay audio de notre dernier NoCiné Club, où l’on se penche sur l’actualité des films, des réalisateurs…

On a tenté de nous vendre Black Panther comme une tribune pour la diversité au cinéma et Wonder Woman comme une icône féministe. Politiquement correct ou vrai engagement ? On s’interroge sur ce qui relève d’une prise de conscience louable des grandes compagnies de production ou d’un cynique moyen de faire du business.

Après la tuerie dans un lycée en Floride le 14 février dernier, Donald Trump a accusé, entre autres, les jeux vidéos et les films violents de corrompre la jeunesse et de transformer les adolescents en monstres sanguinaires. Ce taquet à l’industrie culturelle et ce regain de puritanisme ressemble à une énième façon de déplacer le débat sur les armes à feu aux Etats-Unis.

Le livre de la jungle, Gaston Lagaffe, Aladin ou Boule et Bill, les studios semblent avoir la manie de faire rejouer en live-action des BDs ou des animés qui n’ont pas du tout été conçues à cet effet. Au delà de la qualité hasardeuse des productions, le choix de faire rejouer des animations est-il révélateur d’un manque de considération pour cette catégorie du 7ème art qui ne se suffirait pas à elle-même ?
Sans oublier les questions des internautes.
Podcast animé par Thomas Rozec avec Lelo Jimmy Batista, Julien Dupuy, David Honnorat, Perrine Quennesson

CRÉDITS
Enregistré le 01 mars 2018 à l’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11e). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Le Faucon

NC Xtra 87 - Le Faucon.mp3

NC Xtra 87 - Le Faucon.mp3

Télécharger Télécharger ( 12 Mo )

Totale roue libre pour ce polar français de Paul Boujenah sorti en 1983 et récemment réédité en blue-ray. En quelques mots : de la déviance et des cheeseburgers. Francis Huster interprète une sorte d’Inspecteur Harry à la française qui pleure le coma de sa fille et la mort de sa femme décédée dans un accident de voiture. Les scènes ubuesques s’enchaînent et le jeu “actor studio” de l’acteur phare des années 80 atteint son paroxysme lors d’une séquence de course poursuite de trente minutes, rien que ça. Dans la veine de “Spécial Police”, “Rue Barbare” ou “Canicule”, ce nanar plus dévié que déviant est à regarder entre potes, avec beaucoup de cheeseburgers.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Stéphane Moïssakis

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
Le Faucon (Paul Boujenah, 1983), Paul Boujenah, Bernard Zitzermann, Francis Huster, Vincent Lindon, Maruschka Detmers, Inspecteur Harry (Don Siegel, 1971), Mad Max: Fury Road (George Miller, 2015), Guy Pannequin, Vincent Lindon, L’arbalète (Sergio Gobbi, 1984), Spécial Police (Michel Vianey, 1985), Daniel Auteuil, Rue Barbare (Gille Béhat, 1984), Bernard Giraudeau, Peur sur la ville (Henri Verneuil, 1975), Henri Verneuil, Yiddish Connection (Paul Boujenah, 1986), Moitié-Moitié (Paul Boujenah, 1988), Fais gaffe à la gaffe (Paul Boujenah, 1981), Richard Berry, Canicule (Yves Boisset, 1984), Yves Boisset, Lee Marvin, Victor Lanoux, Délivrance (John Boorman, 1972), Jean Carmet, Les 12 salopards (Robert Aldrich, 1967), La soupe aux choux (Jean Girault, 1981), Olivier Marchal, Florent Emilio-Siri, LCJ Editions, A bout de souffle (Jean-Luc Godard, 1960), Jean-Luc Godard

CRÉDITS

Enregistré le 14 février 2018 au Bar à Bulles (8bis Cité Véron, Paris 18ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Editrice : Albane Fily. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Moi, Tonya

NC Xtra 85 - Moi Tonia .mp3

NC Xtra 85 - Moi Tonia .mp3

Télécharger Télécharger ( 13 Mo )

Dans une atmosphère olympique, on ne pouvait pas passer à côté de “Moi, Tonya”, adaptation à l’écran du destin étonnant de la patineuse artistique Tonya Harding, dont la carrière olympique fut brisée lors de l’agression à la barre de fer de sa rivale Nancy Kerrigan, dans laquelle l’ancien époux de Tonya était impliqué. Colérique, violente, impulsive, mais parfois enfantine et brisée par les évènements, Margot Robbie parvient à donner des nuances au personnage de Tonya, si détestée à l’époque, vilain petit canard très archétypal mais complexe et intéressant, où beaucoup d’injustices sont contenues. Petit plus : le film adopte un côté méta assumé avec des interviews face caméra qui fonctionnent bien, et le mouvement et la vitesse des athlètes sont bien rendus à l’écran lors des compétitions sur la glace.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Anaïs Bordages et David Honnorat.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

I, Tonya (Craig Gillepsie, 2018), Tonya Harding, Mr Woodcock (Craig Gillepsie, 2007), Margot Robbie, David O’Russell, Martin Scorsese, Le Grand Jeu (Aaron Sorkin, 2018), Allison Janney, Fighter (David O’Russell, 2010), Call me by your name (Luca Guadagnino, 2017), Surya Bonaly.

CRÉDITS

Enregistré le 14 février 2018 au Bar à Bulles (8 bis Cité Véron, Paris 18ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Mary et la fleur de la sorcière

"No Cine  Xtra 84 - Mary et la fleur de la sorcie
.mp3

"No Cine Xtra 84 - Mary et la fleur de la sorcie .mp3

Télécharger Télécharger ( 8,3 Mo )

Formé au sein du studio Ghibli, l’animateur japonais Hiroshima Yonebayashi sort sa première production au sein de son studio Ponoc créé en 2015 : “ Marie et la Fleur de la sorcière”. Mais ce film très plaisant, généreux et bien produit et bien rythmé, n’est malheureusement qu’un succédané d’un film de Miyazaki. L’ombre du maître est là jusque dans le propos, dans la dénonciation des dérives de la science et du monde moderne. “Marie et la Fleur de la sorcière” pose la difficile question de la succession du Studio Ghibli, qui n’arrive pas à survivre à ses créateurs et à faire émerger des talents émancipés et nouveaux dans la japanimation.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Marie et la fleur de la sorcière (Hiromasa Yonebayashi, 2014), Arrietty le petit monde des chapardeurs (Hiromasa Yonebayashi, 2010), Souvenirs de Marnie (Hiromasa Yonebayashi, 2014), Princesse Mononoké (Hayao Miyazaki, 1997), Studio Ghibli, Toshio Suzuki, Isao Takahata, Les Chapardeurs / The Borrowers (Mary Norton, 1952), Studio Ponoc, Kiki la petite sorcière (Hayao Miyazaki, 1989), Le Voyage de Chihiro (Hayao Miyazaki, 2001).

CRÉDITS

Enregistré le 1er février 2018 à L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Criminal Squad

NC Xtra 86 Criminal Squad.mp3

NC Xtra 86 Criminal Squad.mp3

Télécharger Télécharger ( 7,2 Mo )

Un gang de braqueurs menés par Gerard Butler planifie l’attaque de l’inviolable réserve fédérale américaine pour y dérober 120 millions de dollars, avec à leurs trousses une unité d’élite de la police, aux méthodes pour le moins brutales. Mélange à peine dissimulé des moments clefs de Heat, Die hard 3 et Usual Suspect, Criminal Squad n’est rien d’autre qu’un sous-film de braquage qui ne réinvente pas le genre. Avec en guise d’Al Pacino un Gerard Butler en alpha mâle sous stéroïdes et accro aux salons de bronzage. Même le découpage des scènes d’action laisse à désirer. On est même pas sûrs de vous le recommander pour un samedi soir.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Stéphane Moïssakis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Criminal Squad (Christian Gudegast, 2018), La chute de Londres (Babak Najafi, 2016), Gerard Butler, Heat (Michael Mann, 1995), Die Hard 3 une journée en enfer (John McTiernan, 1995), Usual Suspects (Bryan Singer, 1995), Gods of Egypt (Alex Proyas, 2016), 3000 (Zack Snyder, 2007), N.W.A. Straight outta Compton (F. Gary Gray, 2015), The Shield.

CRÉDITS

Enregistré le 14 février 2018 au Bar à Bulles (8bis Cité Véron, Paris 18ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

Somptueux del Toro

NC #124 Shape Of Water.mp3

NC #124 Shape Of Water.mp3

Télécharger Télécharger ( 27 Mo )

Dans les années 1960, Elisa Esposito, jeune femme muette employée comme femme de ménage dans un labo de l’armée américaine à Baltimore, découvre un être amphibie dans un aquarium. Elle va tout risquer pour protéger cette créature fantastique majestueuse, potentiellement dangereuse. Avec “La forme de l’eau”, Guillermo del Toro nous offre une histoire d’amour hors du commun et magnifique, où le sexe est montré dans toute sa beauté, placé au coeur du fonctionnement de son univers, marquant une rupture nette avec ses précédents films asexués, comme une nouvelle étape de son cinéma, une réinvention de sa carrière. Fragilisé par le mauvais accueil de “Crimson Peak”, del Toro se relève, revient à une forme d’innocence, dévoile la richesse de son érudition, explicite les signes et correspondances habituellement invisibles. Sorte de geste vers le grand public, “La forme de l’eau” se veut plus populaire, plus accessible sans renier les façons de faire de l’artiste unique qu’est del Toro. Et comme toujours, une déclaration d’amour au cinéma.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi, Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Guillermo del toro, Sally Hawkins, Michaël Shannon, Richard Jenkins, Octavia Spencer, Doug Jones, Crimson Peak (Guillermo del Toro, 2013), Pacific Rim II (Steven S. DeKnight, 2018), King Kong (Peter Jackson, 2005), L’étrange créature du lac noir (Jack Arnold, 1954), Abe Sapien, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain (Jean-Pierre Jeunet, 2001), L’Echine du diable (Guillermo del Toro, 2001), Le Labyrinthe de Pan (Guillermo del Toro, 2006), Aleister Crowley, L'histoire de Ruth (Henry Koster, 1960), Les chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948), Blade 2 (Guillermo del Toro, 2002), Hellboy (Guillermo del Toro, 2004), Grave (Julia Ducournau, 2016), Billy Wilder.

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE RAFIK DJOUMI ET STEPHANE MOISSAKIS : “L’étrange créature du lac noir” de Jack Arnold sorti en 1954, et sa version 3D.

LA RECO DE JULIEN DUPUY : Guillermo del Toro reste un des grands champions des suppléments, on vous recommande donc tous ses commentaires audio, dont un bonus sur le DVD de Blade 2 sur la création des monstres.

CRÉDITS

Enregistré le 14 février 2018 au Bar à Bulles (8 bis Cité Véron, Paris 18ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

Black Panther, pas le pire des Marvel

NC 123 Black Panthers.mp3

NC 123 Black Panthers.mp3

Télécharger Télécharger ( 23 Mo )

Déjà apparu dans le dernier Captain America, le personnage Black Panther possède désormais son propre univers développé. Roi de la nation africaine imaginaire du Wakanda, civilisation très avancée technologiquement parlant où plusieurs tribus cohabitent, T’Challa (Chadwick Boseman) tente de préserver la paix malgré le soulèvement de son cousin (Michael B. Jordan). Le tout est réalisé par Ryan Coogler avec un casting essentiellement afro américain, et donc, un super-héros noir. Fait assez rare pour être souligné.

Qui dit Marvel dit mise en scène pauvre, construction uniformisée et longueur inutile du film. Et malheureusement Black Panther n’échappe pas à ces défauts récurrents. Mais l'élégance et l’inventivité des costumes, une bonne utilisation de la 3D, rattrapent l’affaire, tout comme le casting talentueux et les personnages relativement bien écrits. Mais surtout, la dimension politique des combats menés, nouvelle chez Marvel plutôt habituée à raconter l‘abstrait, qui pousse jusqu’à l’évocation de l’opposition idéologique entre Malcolm X et Martin Luther King, donne une portée sociale au superhéros. Et fait appréciable, les personnages féminins sont intégrés au même rang que les hommes dans la narration, à la fois fortes, déterminées et pacifistes. Un bon film ? Pas tellement, mais pas le pire des Marvel, certainement.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Daniel Andreyev, Anaïs Bordages et David Honnorat.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Chadwick Boseman, Creed, l’héritage de Rocky Balboa (Ryan Coogler, 2015), Michael B. Jordan, Lupita Nyong’o, Letitia Wright, Le Roi Lion (Rob Minkoff et Roger Allens, 1994), Hamlet, Wonder Woman (Patty Jenkins, 2017), Danai Gurira, Guillermo Del Toro, Darren Aronofsky, Captain America : First Avenger (Joe Johnston, 2011), Captain America 2 (Anthony Russo et Joe Russo, 2014), Jack Kirby, Ready Player One (Steven Spielberg, 2018), Black Mirror, The Wire, Phantom Thread (Paul Thomas Anderson, 2017), Punch-drunk Love (Paul Thomas Anderson, 2002).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO D'ANAIS BORDAGES : “Fruitvale Station”, premier film de Ryan Coogler (2013).

LA RECO DE DANIEL ANDREYEV : “All-New Captain America”, nouvelle série de comics où Captain America a cédé son bouclier à Sam Wilson (le Faucon).

LA RECO DE DAVID HONNORAT : le podcast afro d’Arte Radio, “Le Tchip” qui va analyser Black Panther, et le film "Phantom Thread" de Paul Thomas Anderson (2018).

CRÉDITS

Enregistré le 14 février 2018 au Bar à Bulles (8bis Cité Véron, Paris 18ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Spécial - Saint-Valentin

No Cine  - Ep 122 - The Big Sick & Saint Valentin .mp3

No Cine - Ep 122 - The Big Sick & Saint Valentin .mp3

Télécharger Télécharger ( 25 Mo )

On avait envie de vous parler de “The Big Sick”, la Saint-Valentin était une excuse parfaite. Succès critique et public sorti cet été aux USA, cette romcom a été bazardée sur Amazon Prime dans l’anonymat le plus total en France. Kumail Nanjiani y joue un émigré pakistanais à New York, qui tombe amoureux d’une jeune femme blanche non musulmane, ce qui ne va pas ravir ses parents plutôt adeptes du mariage arrangé. Malgré des bases classiques de comédie romantique et quelques longueurs, cette romcom est cool, plutôt réussie. Les plus : son pouvoir d’identification fort grâce à un cadre urbain / bobo plus réaliste que beaucoup de comédies romantiques, une galerie de personnages secondaires attachants, et un humour noir qui tombe juste.
Et en guise de recommandations, nos comédies romantiques préférées. Avec quelques surprises.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Anaïs Bordages, Alexandre Hervaud, Charline Roux et David Honnorat.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

The Big Sick (Michael Showalter, 2017), Silicon Valley (Mike Judge, 2014), Funny People (Judd Apatow, 2008), Master of None (Aziz Ansari, 2015), The Mindy Project (Mindy Kaling, 2012 - 2015), Sans Sarah rien ne va ! (Nicholas Stoller, 2008), Jason Segel, 5 ans de réflexion (Nicholas Stoller, 2012), Terrain d’entente (Bobby et Peter Farrelly, 2005), Drew Barrymore, Jimmy Fallon, Carton Jaune (Nick Hornby), Carton Jaune (David Evans, 1997), Sailor et Lula (David Lynch, 1990), Virginie Efira, 20 ans d’écart (David Moreau, 2013), Victoria (Justine Trier, 2016), Hugh Grant, Love Actually (Richard Curtis, 2003), Coup de foudre à Notting Hill (Roger Michell, 1999).

CRÉDITS

Enregistré le 1er février 2018 à L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS
Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Tod Browning

No Cine  Xtra - Tod Browning.mp3

No Cine Xtra - Tod Browning.mp3

Télécharger Télécharger ( 12 Mo )

D’abord acteur de films muets puis réalisateur d’une soixantaine d’oeuvres jusqu’à la fin de sa carrière en 1939, la rétrospective organisée à la Cinémathèque Française jusqu’au 4 mars est une occasion de se rappeler que Tod Browning a réalisé de très grands films, et pas seulement son Dracula de 1931, très souvent en tandem avec le comédien Lon Chaney. Redécouvert dans les années 70 avec “Freaks, la monstrueuse parade”, de nombreux films “brouillons” de son oeuvre majeure réalisés dans les années précédentes illustrent le goût de Browning pour les monstres humains, son amour du réalisme et son l’étrangeté, sa capacité à se jouer de l’illusion entre le vrai et le faux.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Arnaud Bordas.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Dracula (Tod Browning, 1931), Dracula (Bram Stoker, 1897), Nosferatu le vampire (Murnau, 1922), Bela Lugosi, Patrick Brion, Freaks, la monstrueuse parade (Tod Browning, 1932), Le cauchemar de Dracula (Terence Fisher, 1958), Christopher Lee, La Fiancée de Frankenstein (James Whale, 1935), L’homme au masque de fer (James Whale, 1939), Lon Chaney, Le club des trois (Tod Browning, 1925), Victor McLaglen, L’Homme tranquille (John Ford, 1952), Le Mouchard (John Ford, 1935), L’inconnu (Tod Browning, 1927), L’Oiseau Noir (Tod Browning, 1926), A l’ouest de Zanzibar (Tod Browning, 1928), La route de Mandalay (Tod Browning, 1926), Londres après minuit (Tod Browning, 1927), La marque du vampire (Tod Browning, 1935), Les Poupées du diable (Tod Browning, 1936), Miracles à vendre (Tod Browning, 1939), Downsizing (Alexander Payne, 2018).

CRÉDITS

Enregistré le 1er février 2018 à L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Camille Regache, Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

Le 15h17 pour Paris, terminus pour Eastwood

NO CINE 121 Le 15h17 pour Paris.mp3

NO CINE 121 Le 15h17 pour Paris.mp3

Télécharger Télécharger ( 23 Mo )

Spencer Anthony et Alek, trois amis américains dont sont deux militaires, sont en vacances en Europe, et se retrouvent héros malgré-eux en désarmant un homme qui s’apprêtait à perpétrer un attentat à bord d’un train Thalys. L’interminable “15h17 pour Paris” raconte l’histoire vraie qui s’est déroulée à l’été 2015, agrémentée de l’histoire d’amitié des trois héros - qui jouent d’ailleurs leurs propres rôles - et du détail de leurs vacances interminables immortalisées à grands coups de selfies. Clint Eastwood, qui filmait des anti-héros en les mythologisant, prend désormais le chemin inverse, à la recherche du moment où l’homme devient héros dans le regard de la société. Avec très peu d'emphase et de style visuel, avec une narration et une photo très relâchées, l’effet de réel ne prend pas. Reste une sensation de précipitation dans la production du film. Car si Clint aime faire des films très rapidement, tout est manifestement dans ce cas allé trop vite pour faire du bon cinéma.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Arnaud Bordas, David Honnorat et Stéphane Moïssakis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Le 15h17 pour Paris (Clint Eastwood, 2018), Sully (Clint Eastwood, 2016), American Sniper (Clint Eastwood, 2015), Full Metal Jacket (Stanley Kubrick, 1987), Lettres d’Iwo Jima (Clint Eastwood, 2006), Patrick Braoudé, Million Dollar Baby (Clint Eastwood, 2004), L’homme qui tua Liberty Valance (John Ford, 1962), Piège à grande vitesse (Geoff Murphy, 1995), Impitoyable (Clint Eastwood, 1992), L’épreuve de force (Clint Eastwood, 1977), Les dents de la mer (Steven Spielberg, 1975), La tour infernale (John Guillermin, 1974), L’épreuve de force (Clint Eastwood, 1977), Unstoppable (Tony Scott, 2010), Runaway train (Andrey Konchalovsky, 1985).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco

Podcast
En cours de lecture

Cro Man, RRRrrrraté ?

No Cine  120 - Croman.mp3

No Cine 120 - Croman.mp3

Télécharger Télécharger ( 23 Mo )

Doug, homme préhistorique qui vit avec son cochon préhistorique baptisé Crochon, voit débarquer dans sa vallée une tribu de l’âge de bronze, plus moderne que la sienne, qui veut les envahir. Le conflit se réglera avec le premier match de foot de l’histoire. Nick Park revient seul pour piloter le dernier né des studios d’animation Aardman, un des plus gros budgets de l’histoire du studio. Le film est malheureusement un des plus bavards, construit sur un humour artificiel de situation sociale - avec quelques blagues de foot - qui tombe souvent à plat. La facture technique du film n’est pas mauvaise, avec une bonne direction artistique et une belle animation, des personnages plus bruts avec les traces de doigts visibles sur la plasticine. Mais le discours de fond est tiède, et le studio habituellement habitué à sortir du giron de l’animation pure pour emprunter à la science fiction, l‘horreur ou la comédie romantique, n’exploite pas assez dans Cro Man les potentialités du sous-genre du film de préhistoire. Le film garde une ferveur intéressante, mais plus premier degré et donc plus enfantine, moins destinée à un public d’adultes.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis et Charline Roux.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Wallace et Gromit (Nick Park), Shaun le mouton (Richard Starzak, Aardman Animation, 2015), Souris City (David Bowers & Sam Fell, Aardman Animation & DreamWorks Animation, 2006), Mission : Noël (Sarah Smith, Aardman Animations, Sony Picture Animation, 2011), Les Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout (Peter Lord & Jeff Newitt, Aardman Animations & Sony Picture Animation, 2012), Peter Lord, Un million d’années avant J.C. (Don Chaffey, 1066), Raquel Welch, Quand les dinosaures dominaient le monde (Val Guest, 1970), La guerre du feu (Jean-Jacques Annaud, 1981), Wallace et Gromit : le mystère du lapin-garou (Nick Park et Steve Box, Aardman Animations & Dreamworks Animation, 2005), Gladiator (Ridley Scott, 2000), Henri-Georges Clouzot, Monty Python, Pierre Niney, Les Pierrafeu, Buster Keaton, Super Noël (John Pasquin, 1994), Will Vinton, Studio Laika, Kubo et l’Armure magique (TRavis Knight, 2016), Moonwalker (Jerry Kramer et Colin Chilvers, 1988), Le dragon du lac de feu (Matthew Robbins, 1981), Coeur de dragon (Rob Cohen, 1996), RRRrrrr !!! d’Alain Chabat (2003), Love Actually (Richard Curtis, 2003).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE JULIEN DUPUY : tout le travail méconnu de Will Vinton, cofondateur du studio Laika, et la série de courts métrages assez absurdes réalisés par Aardman autour des personnages DC Comics.

LA RECO DE STÉPHANE MOÏSSAKIS : Le dragon du lac de feu de Matthew Robbins (1981).

LA RECO DE CHARLINE ROUX : RRRrrrr !!! d’Alain Chabat (2003).

LA RECO DE THOMAS ROZEC : la série pour enfants créée par Nick Park “Voici Timmy”, disponible sur Netflix.

CRÉDITS

Enregistré le 1er février 2018 à L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

L'entretien - Voyoucratie

NoCine  Entretien - Voyoucratie.mp3

NoCine Entretien - Voyoucratie.mp3

Télécharger Télécharger ( 30 Mo )

Nouveau format pour NoCiné : entretien avec des réalisateurs, en l'occurence FGKO - nom du duo de réalisateurs trentenaires Fabrice Garçon et Kevin Ossona - pour la sortie de leur premier long métrage. "Voyoucratie" raconte le parcours de Sam, joué par Salim Kechiouche, qui essaie de renouer avec la vie normale à sa sortie de prison. Tiraillé entre l’envie de sortir de la spirale de la délinquance, et la difficulté d’échapper au milieu dont il est issu, Sam finit par se faire rattraper par son passé.

L'équipe de NoCiné revient avec eux sur la genèse et les conditions de réalisation du film (en extérieur et parfois sans autorisation de tournage, sur la constitution du tandem et leur rencontre à l'école de cinéma, et aborde leurs projets en cours.

Animé par Thomas Rozec, David Honnorat et Stéphane Moïssakis.

CRÉDITS
Enregistré le 1er février 2018 à L'Antenne Paris(10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Camille Regache, Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

NoCiné Club #04 : films de genre aux César, plagiats et tournage en "vrai"

NO CINE CLUB #5 - 01.02.18.mp3

NO CINE CLUB #5 - 01.02.18.mp3

Télécharger Télécharger ( 77 Mo )

Les nominations aux César viennent de tomber et une surprise a attiré l'attention des chroniqueurs de NoCiné : la présence de "Grave" et donc d'un film d'horreur dans six catégories différentes. Faut-il s'en réjouir ou est-ce une récupération de ce genre par le cinéma français ?

Autre sujet : de plus en plus, la promotion des films nous vend des tournages vrais, loin des méchants effets spéciaux numériques. Ou quand Tom Cruise se prend pour Belmondo. Qu'est-ce ça cache ?

Enfin, après la deuxième accusation de plagiat en quelques jours pour "The Shape of Water", les chroniqueurs font le point sur ces plaintes récurrentes dans l'industrie cinématographique aujourd'hui.

Sans oublier les questions des internautes.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Arnaud Bordas, Alexandre Hervaud, Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis.

CRÉDITS

Enregistré le 01 février 2018 à l’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11e). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

Jack Burton, l’histoire d’un Carpenter devenu culte

NC E119 Big Trouble .mp3

NC E119 Big Trouble .mp3

Télécharger Télécharger ( 40 Mo )

“Big Trouble in Little China” : grâce à la ressortie en version restaurée de cette pépite de l’année 86, on se replonge avec délice dans les cultissimes et formidables aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin. Kurt Russell au meilleur de sa forme y incarne un héros blanc un peu crétin, qui de péripéties en péripéties pénètre dans le Chinatown de San Francisco comme le spectateur découvre au fil du film le cinéma asiatique et hong-kongais, encore assez peu connu à l’époque. “Big Trouble in Little China” est une porte d’entrée vers ce cinéma là, avec des monstres cheaps et fous, un côté un peu gore, pulp et désinhibé. Carpenter, d’ordinaire plus versé dans l’ironie que la comédie ou le feel-good movie, signe un ovni dans sa filmographie, un film festif et jubilatoire indéniablement passé à la postérité 30 ans après sa sortie. A revoir en salles absolument.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Big trouble in Little China (John Carpenter, 1986), Les aventures d’un homme invisible (John Carpenter, 1992), The Thing (John Carpenter, 1982), W.D Richter, L’invasion des profanateurs (Philip Kaufman, 1978), Brubaker (Stuart Rosenberg, 1980), Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e dimension (W.D. Richter, 1984), Stranger Things, Starman (John Carpenter, 1984), E.T. l’extra-terrestre (Steven Spielberg, 1982), Prince des ténèbres (John Carpenter, 1987), Invasion Los Angeles (John Carpenter, 1988), The Rock, Les Gardiens de la Galaxie (James Gunn, 2014), Thor Ragnarok (Taika Waititi, 2017), Halloween la nuit des masques (John Carpenter, 1978), Fog (John Carpenter, 1980), Un Cri dans l’océan (Stephen Sommers, 1998), La Momie (Stephen Sommers, 1998).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco