NoCiné

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, t…

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, tous les lundi. Animé en public par Thomas Rozec.

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Mary et la fleur de la sorcière

"No Cine  Xtra 84 - Mary et la fleur de la sorcie
.mp3

"No Cine Xtra 84 - Mary et la fleur de la sorcie .mp3

Télécharger Télécharger ( 8,3 Mo )

Formé au sein du studio Ghibli, l’animateur japonais Hiroshima Yonebayashi sort sa première production au sein de son studio Ponoc créé en 2015 : “ Marie et la Fleur de la sorcière”. Mais ce film très plaisant, généreux et bien produit et bien rythmé, n’est malheureusement qu’un succédané d’un film de Miyazaki. L’ombre du maître est là jusque dans le propos, dans la dénonciation des dérives de la science et du monde moderne. “Marie et la Fleur de la sorcière” pose la difficile question de la succession du Studio Ghibli, qui n’arrive pas à survivre à ses créateurs et à faire émerger des talents émancipés et nouveaux dans la japanimation.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Marie et la fleur de la sorcière (Hiromasa Yonebayashi, 2014), Arrietty le petit monde des chapardeurs (Hiromasa Yonebayashi, 2010), Souvenirs de Marnie (Hiromasa Yonebayashi, 2014), Princesse Mononoké (Hayao Miyazaki, 1997), Studio Ghibli, Toshio Suzuki, Isao Takahata, Les Chapardeurs / The Borrowers (Mary Norton, 1952), Studio Ponoc, Kiki la petite sorcière (Hayao Miyazaki, 1989), Le Voyage de Chihiro (Hayao Miyazaki, 2001).

CRÉDITS

Enregistré le 1er février 2018 à L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

Somptueux del Toro

NC #124 Shape Of Water.mp3

NC #124 Shape Of Water.mp3

Télécharger Télécharger ( 27 Mo )

Dans les années 1960, Elisa Esposito, jeune femme muette employée comme femme de ménage dans un labo de l’armée américaine à Baltimore, découvre un être amphibie dans un aquarium. Elle va tout risquer pour protéger cette créature fantastique majestueuse, potentiellement dangereuse. Avec “La forme de l’eau”, Guillermo del Toro nous offre une histoire d’amour hors du commun et magnifique, où le sexe est montré dans toute sa beauté, placé au coeur du fonctionnement de son univers, marquant une rupture nette avec ses précédents films asexués, comme une nouvelle étape de son cinéma, une réinvention de sa carrière. Fragilisé par le mauvais accueil de “Crimson Peak”, del Toro se relève, revient à une forme d’innocence, dévoile la richesse de son érudition, explicite les signes et correspondances habituellement invisibles. Sorte de geste vers le grand public, “La forme de l’eau” se veut plus populaire, plus accessible sans renier les façons de faire de l’artiste unique qu’est del Toro. Et comme toujours, une déclaration d’amour au cinéma.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi, Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Guillermo del toro, Sally Hawkins, Michaël Shannon, Richard Jenkins, Octavia Spencer, Doug Jones, Crimson Peak (Guillermo del Toro, 2013), Pacific Rim II (Steven S. DeKnight, 2018), King Kong (Peter Jackson, 2005), L’étrange créature du lac noir (Jack Arnold, 1954), Abe Sapien, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain (Jean-Pierre Jeunet, 2001), L’Echine du diable (Guillermo del Toro, 2001), Le Labyrinthe de Pan (Guillermo del Toro, 2006), Aleister Crowley, L'histoire de Ruth (Henry Koster, 1960), Les chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948), Blade 2 (Guillermo del Toro, 2002), Hellboy (Guillermo del Toro, 2004), Grave (Julia Ducournau, 2016), Billy Wilder.

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE RAFIK DJOUMI ET STEPHANE MOISSAKIS : “L’étrange créature du lac noir” de Jack Arnold sorti en 1954, et sa version 3D.

LA RECO DE JULIEN DUPUY : Guillermo del Toro reste un des grands champions des suppléments, on vous recommande donc tous ses commentaires audio, dont un bonus sur le DVD de Blade 2 sur la création des monstres.

CRÉDITS

Enregistré le 14 février 2018 au Bar à Bulles (8 bis Cité Véron, Paris 18ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

Black Panther, pas le pire des Marvel

NC 123 Black Panthers.mp3

NC 123 Black Panthers.mp3

Télécharger Télécharger ( 23 Mo )

Déjà apparu dans le dernier Captain America, le personnage Black Panther possède désormais son propre univers développé. Roi de la nation africaine imaginaire du Wakanda, civilisation très avancée technologiquement parlant où plusieurs tribus cohabitent, T’Challa (Chadwick Boseman) tente de préserver la paix malgré le soulèvement de son cousin (Michael B. Jordan). Le tout est réalisé par Ryan Coogler avec un casting essentiellement afro américain, et donc, un super-héros noir. Fait assez rare pour être souligné.

Qui dit Marvel dit mise en scène pauvre, construction uniformisée et longueur inutile du film. Et malheureusement Black Panther n’échappe pas à ces défauts récurrents. Mais l'élégance et l’inventivité des costumes, une bonne utilisation de la 3D, rattrapent l’affaire, tout comme le casting talentueux et les personnages relativement bien écrits. Mais surtout, la dimension politique des combats menés, nouvelle chez Marvel plutôt habituée à raconter l‘abstrait, qui pousse jusqu’à l’évocation de l’opposition idéologique entre Malcolm X et Martin Luther King, donne une portée sociale au superhéros. Et fait appréciable, les personnages féminins sont intégrés au même rang que les hommes dans la narration, à la fois fortes, déterminées et pacifistes. Un bon film ? Pas tellement, mais pas le pire des Marvel, certainement.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Daniel Andreyev, Anaïs Bordages et David Honnorat.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Chadwick Boseman, Creed, l’héritage de Rocky Balboa (Ryan Coogler, 2015), Michael B. Jordan, Lupita Nyong’o, Letitia Wright, Le Roi Lion (Rob Minkoff et Roger Allens, 1994), Hamlet, Wonder Woman (Patty Jenkins, 2017), Danai Gurira, Guillermo Del Toro, Darren Aronofsky, Captain America : First Avenger (Joe Johnston, 2011), Captain America 2 (Anthony Russo et Joe Russo, 2014), Jack Kirby, Ready Player One (Steven Spielberg, 2018), Black Mirror, The Wire, Phantom Thread (Paul Thomas Anderson, 2017), Punch-drunk Love (Paul Thomas Anderson, 2002).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO D'ANAIS BORDAGES : “Fruitvale Station”, premier film de Ryan Coogler (2013).

LA RECO DE DANIEL ANDREYEV : “All-New Captain America”, nouvelle série de comics où Captain America a cédé son bouclier à Sam Wilson (le Faucon).

LA RECO DE DAVID HONNORAT : le podcast afro d’Arte Radio, “Le Tchip” qui va analyser Black Panther, et le film "Phantom Thread" de Paul Thomas Anderson (2018).

CRÉDITS

Enregistré le 14 février 2018 au Bar à Bulles (8bis Cité Véron, Paris 18ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Spécial - Saint-Valentin

No Cine  - Ep 122 - The Big Sick & Saint Valentin .mp3

No Cine - Ep 122 - The Big Sick & Saint Valentin .mp3

Télécharger Télécharger ( 25 Mo )

On avait envie de vous parler de “The Big Sick”, la Saint-Valentin était une excuse parfaite. Succès critique et public sorti cet été aux USA, cette romcom a été bazardée sur Amazon Prime dans l’anonymat le plus total en France. Kumail Nanjiani y joue un émigré pakistanais à New York, qui tombe amoureux d’une jeune femme blanche non musulmane, ce qui ne va pas ravir ses parents plutôt adeptes du mariage arrangé. Malgré des bases classiques de comédie romantique et quelques longueurs, cette romcom est cool, plutôt réussie. Les plus : son pouvoir d’identification fort grâce à un cadre urbain / bobo plus réaliste que beaucoup de comédies romantiques, une galerie de personnages secondaires attachants, et un humour noir qui tombe juste.
Et en guise de recommandations, nos comédies romantiques préférées. Avec quelques surprises.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Anaïs Bordages, Alexandre Hervaud, Charline Roux et David Honnorat.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

The Big Sick (Michael Showalter, 2017), Silicon Valley (Mike Judge, 2014), Funny People (Judd Apatow, 2008), Master of None (Aziz Ansari, 2015), The Mindy Project (Mindy Kaling, 2012 - 2015), Sans Sarah rien ne va ! (Nicholas Stoller, 2008), Jason Segel, 5 ans de réflexion (Nicholas Stoller, 2012), Terrain d’entente (Bobby et Peter Farrelly, 2005), Drew Barrymore, Jimmy Fallon, Carton Jaune (Nick Hornby), Carton Jaune (David Evans, 1997), Sailor et Lula (David Lynch, 1990), Virginie Efira, 20 ans d’écart (David Moreau, 2013), Victoria (Justine Trier, 2016), Hugh Grant, Love Actually (Richard Curtis, 2003), Coup de foudre à Notting Hill (Roger Michell, 1999).

CRÉDITS

Enregistré le 1er février 2018 à L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS
Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Tod Browning

No Cine  Xtra - Tod Browning.mp3

No Cine Xtra - Tod Browning.mp3

Télécharger Télécharger ( 12 Mo )

D’abord acteur de films muets puis réalisateur d’une soixantaine d’oeuvres jusqu’à la fin de sa carrière en 1939, la rétrospective organisée à la Cinémathèque Française jusqu’au 4 mars est une occasion de se rappeler que Tod Browning a réalisé de très grands films, et pas seulement son Dracula de 1931, très souvent en tandem avec le comédien Lon Chaney. Redécouvert dans les années 70 avec “Freaks, la monstrueuse parade”, de nombreux films “brouillons” de son oeuvre majeure réalisés dans les années précédentes illustrent le goût de Browning pour les monstres humains, son amour du réalisme et son l’étrangeté, sa capacité à se jouer de l’illusion entre le vrai et le faux.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Arnaud Bordas.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Dracula (Tod Browning, 1931), Dracula (Bram Stoker, 1897), Nosferatu le vampire (Murnau, 1922), Bela Lugosi, Patrick Brion, Freaks, la monstrueuse parade (Tod Browning, 1932), Le cauchemar de Dracula (Terence Fisher, 1958), Christopher Lee, La Fiancée de Frankenstein (James Whale, 1935), L’homme au masque de fer (James Whale, 1939), Lon Chaney, Le club des trois (Tod Browning, 1925), Victor McLaglen, L’Homme tranquille (John Ford, 1952), Le Mouchard (John Ford, 1935), L’inconnu (Tod Browning, 1927), L’Oiseau Noir (Tod Browning, 1926), A l’ouest de Zanzibar (Tod Browning, 1928), La route de Mandalay (Tod Browning, 1926), Londres après minuit (Tod Browning, 1927), La marque du vampire (Tod Browning, 1935), Les Poupées du diable (Tod Browning, 1936), Miracles à vendre (Tod Browning, 1939), Downsizing (Alexander Payne, 2018).

CRÉDITS

Enregistré le 1er février 2018 à L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Camille Regache, Quentin Bresson. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.