NoCiné

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, t…

NoCiné

On parle fort de cinéma pendant une demi-heure, tous les lundi. Animé en public par Thomas Rozec.

Podcast
En cours de lecture

Blade Runner 2049, réplicant sans répondant

media.mp3

Attention, on spoile. Beaucoup. Officier K, alias Ryan Gosling, androïde qui chasse les anciens replicants tombés dans la clandestinité, tombe sur un secret qui l’envoie sur la piste de l’ancien replicant Rick Deckard / Harrison Ford. Le sequel de Denis Villeneuve avait pour ambition de ressusciter l’univers visuel du chef-d’oeuvre de Ridley Scott, grâce à la photographie de Roger Deakins. Mais il signe un film de presque trois heures sans vie, littéralement mort et pétri de peur, qui ne propose rien tout en prétendant faire référence aux grands noms de la science fiction. Les personnages errent dans un monde stérile et sinistre, fait d’aplats de gris, qui tranche avec le foisonnement lumineux de la ville tentaculaire du “Blade Runner 2019”. Et quand l’intrigue devient rachitique, sans surprise et sans twist, ce n’est plus de l’épure mais tout simplement du vide. Quant à la prestation d’Harrison Ford, elle se passe de commentaires.Podcast animé par Thomas Rozec avec Lelo Jimmy Batista, Julien Dupuy, David Honnorat et Stéphane Moïssakis. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONBlade Runner 2049 (Denis Villeneuve, 2017), Blade Runner (Ridley Scott, 1982), Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? (Philip K. Dick, 1968), Stanley Kubrick, Andreï Tartovski, Le Corbusier, Prisoners (Denis Villeneuve, 2013), Sicario (Denis Villeneuve, 2015), Roger Deakins, Sean Young, Star Wars, Retour vers le futur 2 (Robert Zemeckis, 1989), Rutger Hauer, Edward James Olmos, Drive (Nicolas Winding Refn, 2011), Nicolas Cage, Jason Statham, Double Impact (Sheldon Lettich, 1990), Alien Covenant (Ridley Scott, 2017), Fantôme contre fantôme (Peter Jackson, 1996), Ghost (Jerry Zucker, 1990), Transformers 4 : l’âge de l’extinction (Michael Bay, 2014), Humphrey Bogart, Le grand sommeil (Howard Hawks, 1946), Premier Contact (Denis Villeneuve, 2016), Soldier (Paul W.S. Anderson, 1998), Event Horizon, le vaisseau de l’au-delà (Paul W.S. Anderson, 1997), Resident Evil (Paul W.S. Anderson, 2002 - 2016), David Webb Peoples, Clint Eastwood, Impitoyable (Clint Eastwood, 1992), Dangerous Days : Making Blade Runner (Charles de Lauzirika, 2007), Une fiancée pas comme les autres (Craig Gillespie, 2007), Spit’N’Split (Jérôme Vandewattyne, 2017). RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURRETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco <acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Jerry Before Seinfeld, petite leçon de comédie

media.mp3

Joie du monde moderne, Jerry Seinfeld signe un stand-up special d’une heure sur Netflix, “Jerry before Seinfeld”, visite guidée dans la jeunesse et les débuts de l’actuelle superstar du stand-up. Sur la scène de ses débuts, Jerry ressort ses vannes, son comique d’observation, sa marque de fabrique. Et oui, la machine est bien huilée, impossible de douter de son talent et sa technicité, mais partout transparaît son rapport méticuleux et obsessionnel qu’il entretient avec la comédie. Et à vouloir absolument tout contrôler, Seinfeld dans son egotrip faussement spontané ne se met pas en danger, ne lâche rien et ne se moque pas de lui-même. Légère déception : avec sa recette “humour années 90’s”, Seinfeld ne colle plus totalement à l’époque. Reste une machine de guerre de la comédie, un grand qui n’a plus à prouver la maîtrise de son art, et un bon spectacle malgré tout. Podcast animé par Thomas Rozec avec Lelo Jimmy Batista, Yannick Dahan, David Honnorat et Stéphane Moïssakis. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONSeinfeld (Jerry Seinfeld, 1989- 1998), Amy Schumer : the Leather Special (Amy Schumer, 2017), Comedians in cars getting coffee (Jerry Seinfeld, 2012-2017), The Irishman (Martin Scorsese, 2018), 2017 (Louis C.K., 2017) , The Tonight Show Starring Johnny Carson, Norman fait des vidéos, Comedian (Christian Charles, 2002), Talking Funny (Louis C.K., Ricky Gervais, Chris Rock, John Moffitt, HBO, 2011), Bill Burr, Georges Carlin, Gad Elmaleh, Larry David, Carl Reiner, Mel Brooks, Bill Hicks, Delirious (Eddie Murphy, Bruce Gowers, 1983), Raw (Eddie Murphy, Robert Townsend, 1987), Curb your enthusiasm (Larry David, 2000 - ), Comedy News Weekly (podcast de Dan Gagnon et Anthony Mirelli), Thoughts and Prayers (Anthony Jeselnik, 2015), Saturday Night Live (SNL), Amy Schumer, American Vandal (Dan Perrault & Tony Yacenda, 2017), Superbad (Greg Mottola, 2007), Making a murderer (Laura Ricciardi, 2015).RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURRETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco <<LA RECO DE YANNICK DAHAN : le peu connu en France mais grand stand-upeur Bill Hicks, dont certains sketchs sont sur Youtube. Et le spectacle “Raw” d’Eddie Murphy (1987) à trouver en intégralité sur le net, d’un génie absolu. LA RECO DE STÉPHANE MOÏSSAKIS : la 9e saison de “Curb your enthusiasm” de Larry David (Larry et son nombril en VF), dans laquelle Larry David écrit un music-hall sur Salman Rushdie. LA RECO DE DAVID HONNORAT : le passionnant “Talking Funny”, “special” d’HBO avec Louis C.K., Ricky Gervais, Chris Rock et Jerry Seinfeld qui parlent de comédie entre eux. Et un podcast, “Comedy News Weekly”, qui parle comédie et stand up animé par le québécois Dan Gagnon et Anthony Mirelli. LA RECO DE LELO JIMMY BATISTA : a voir sur Netflix, le stand-upeur Anthony Jeselnik et son spectacle “Thoughts and Prayers” (2015), et la série American Vandal, mélange entre Superbad et Making a Murderer.CRÉDITSEnregistré le 04 octobre 2017 au Bar à Bulles (4bis Cité Véron, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Xtra - L’emprise des ténèbres

media.mp3

“The Serpent and the Rainbow” est réédité en Blu-ray chez Wild Side, l’occasion d’évoquer ce film particulier dans la carrière de Wes Craven. Pour ce film, le papa de Freddy Krueger s’est basé sur une oeuvre de Wade Davis, ethnobotaniste passionné par le chamanisme en Haïti, dans laquelle il livre un avis très documenté sur la culture vaudou et son utilisation des plantes, notamment pour réaliser le processus de “zombification”, élément central du film de Wes Craven. Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONL’emprise des ténèbres (The Serpent and the Rainbow, Wes Craven, 1988), Freddy Krueger, La Colline a des Yeux (Wes Craven, 1977), Scream (Wes Craven, 1996, 1997, 2000, 2011), The Serpent and the Rainbow (Wade Davis, 1985), Jan Kounen, Zombie/Dawn of the Dead (Georges Romero, 1978), Freddy sort de la nuit (Wes Craven, 1994), Les Griffes de la Nuit / A Nightmare on Elm Street (Wes Craven, 1984), L’Amie Mortelle (Wes Craven, 1986), Shocker (Wes Craven, 1989), CRÉDITSEnregistré le 13 septembre 2017 au Bar à Bulles (4bis Cité Véron, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTSPour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Xtra - Colossal

media.mp3

Depuis dix ans, Nacho Vigalondo prouve que les high concept movies, des films portés par un concept scénaristique fort et un angle inattendu, sont compatibles avec les règles des films de genre. Mais pas pour Colossal, son dernier film sorti en e-cinema, agréable certes mais qui montre certaines limites. Anne Hathaway est Gloria, une jeune femme qui sombre doucement dans l’alcoolisme, et qui se rend compte qu’elle est connectée à l’esprit d’un Kaiju eiga, un monstre géant qui vient de surgir sur les côtes sud coréennes. Malgré un casting excellent, le projet reste inabouti. Une curiosité malgré tout. Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien DupuyRÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONTimecrimes (Nacho Vigalondo, 2007), Extraterrestre (Nacho Vigalondo, 2011), Open Windows (Nacho Vigalondo, 2013), Godzilla x Mechagodzilla (Masaaki Tezuka, 2002). CRÉDITSEnregistré le 13 septembre 2017 au Bar à Bulles (4bis Cité Véron, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTSPour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Podcast
En cours de lecture

Ça, un feel-good horror movie

media.mp3

Adaptation du roman culte de Stephen King “It”, “Ça” réalise un carton absolu aux Etats-Unis depuis sa sortie. Dans une banlieue américaine des années 80, des enfants disparaissent, enlevés à tour de bras par Pennywise, un clown polymorphe vivant dans les égouts. Certains d’entre eux lui ayant échappé décident de former un club, et enquêtent pour en savoir plus. De meilleures vannes que dans le roman, quelques jump scare efficaces, “Ça” n’est pas totalement une mauvaise adaptation, avec un récit initiatique autour du passage de l’enfance à l'âge adulte. Mais bémol de taille : le film ne fait pas peur. Aucune transgression, aucun malaise autour de cette maison hantée en carton pâte, et au final une sensation de comédie feel-good rythmée par les punchlines du clown. Podcast animé par Thomas Rozec avec Jimmy Batista, Anaïs Bordages, Rafik Djoumi et Julien Dupuy. RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONÇa (Andrés Muschietti, 2017), Mama (Andrés Muschietti, 2013), It (Stephen King, 1986), Stranger Things (Matt Duffer & Ross Duffer, 2016), I Was a Teenage Werewolf (Michael Landon, 1957), “Il” est revenu (Tommy Lee Wallace, 1990), Guillermo Del Toro, Cary Fukunaga, Barbara Muschietti, Conjuring : Les Dossiers Warren (James Wan, 2013), Freddy A Nightmare on Elm Street (Wes Craven, Jack Sholder, Chuck Russell, Renny Harlin, Stephen Hopkins, Rachel Talalay, Ronny Yu, 1984 - 2010), Watchmen Les Gardiens (Zack Snyder, 2009), The Mist (Frank Darabont, 2007), Les Langoliers (Tom Holland, 1995), Carrie au bal du diable (Brian De Palma, 1976), The Shining (Stanley Kubrick, 1980), The Shining (mini-série de Stephen King, 1997), Rita Hayworth and Shawshank Redemption (Stephen King, 1982), Les Evadés / The Shawshank Redemption (Frank Darabont, 1994), La ligne verte (Frank Darabont, 1999), Dead Zone (David Cronenberg, 1983), Le Cobaye (Brett Leonard, 1992), Tzvetan Todorov, Dreamcatcher (Lawrence Kasdan, 2003), Misery (Rob Reiner, 1990), Stand By Me (Rob Reiner, 1986), Maximum Overdrive (Stephen King, 1999), Monster House (Gil Kenan, 2006), Simetierre (Mary Lambert, 1989), Simetierre 2 (Mary Lambert, 1992), Highlander (Russell Mulcahy, 1986), Killer Klowns from outer Space (Stephen & Charles Chiodo, 1988). RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURRETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco <acast.com/privacy